wikimedia

Belles Plumes, un club de lecture féminin convivial

association-bellesplumes-irenedefety-misskonfidentielleLe club Belles Plumes fondé par Irène de Féty prend sa place année après année pour devenir un lieu de rassemblement féminin incontournable à Paris.

Belles Plumes, qu’est-ce ?

Un club de lectrices sympathiques se donnant rendez-vous plusieurs fois dans l’année en mode “after work” dans des bars de grands hôtels parisiens en vue d’échanger sur leurs derniers coups de coeur littéraires.

Des auteures sont régulièrement invitées en toute décontraction afin de partager leur passion, des anecdotes sur leurs ouvrages… et des secrets inestimables visant à aider chacune d’entre nous à se lancer devant la célèbre page blanche.. Avec bienveillance et efficacité grâce à des techniques propres à chacune d’entre elles.

Un moment coupé du temps qui nous permet de rêver, de nous instruire et d’échanger avec des auteures bien souvent inaccessibles.

Des stages d’écriture sont également proposés le temps d’un week-end en Normandie.

Je vous invite à suivre Belles Plumes sur Facebook et à contacter Irène de Féty si vous souhaitez plus de précisions. A noter que l’adhésion est payante afin de couvrir les frais d’organisation.

Voici un exemple de post Belles Plumes sur Facebook suite à l’intervention de Delphine Bertholon:

delphinebertholon-ecrivain-effetlarsen-misskonfidentielle
Delphine Bertholon
– « L’effet Larsen »
On continue notre focus sur notre prochaine invitée avec mon roman préféré de Delphine Bertholon. Le titre du livre est déjà un trait de génie ! L’écriture ensuite est particulièrement incisive et sensible, quelques mots alignés et c’est toute la scène qui apparaît, visuelle et émotionnelle. Nola a trente ans et depuis plus de dix ans, elle affronte avec courage la réalité du quotidien. Elle tient bon depuis cet été-là, l’été de ses 18 ans, l’été de la mort de son père, l’été où elle a basculé dans l’âge adulte.12 années pour accepter l’absence, vaincre la culpabilité, soutenir sa mère qui sombre dans la dépression. 12 années où les rencontres, l’art et la parole l’aideront à faire son travail de deuil.
Une histoire bouleversante sans clichés ni pathos, mais avec des personnages bien réels et attachants, qui tous portent en eux un petit peu de nous. Je trouve que ce roman publié en 2010 prend une résonance particulière après cette vague d’attentats. En le relisant, j’ai une pensée pour ces familles qui se battent pour faire le deuil de leurs vies ‘d’avant’. Stéphanie membre du club.

A bientôt peut-être !

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.