www.ville-romans.fr

Découvrez Romans-sur-Isère lors du 21ème carnaval chimérique

Situé au cœur de la Drôme et au pied du Vercors, Romans-sur-Isère bénéficie d’un patrimoine exceptionnel tel que son architecture, ses espaces naturels, sa gastronomie. La collégiale Saint-Barnard, le centre historique, le musée international de la chaussure sont les lieux incontournables.

Une ville à découvrir à l’occasion de la 21ème édition de son carnaval chimérique le dimanche 5 mars 2017 qui prendra des allures de bestiaire fantastique ! Avec, au sein du cortège qui conduira Carmentran, au milieu des cris et des chants, vers son funeste destin, une reine-chimère à la voix haut perchée, chevauchant un étrange animal.

Le thème du carnaval tournera autour de la figure de la chimère, cette créature fabuleuse tout droit sortie de l’Antiquité, qui possédait dit-on, les attributs de plusieurs animaux : un corps de lion, une tête de chèvre et une queue de serpent ou de dragon. Elle crachait même du feu et symbolisait au Moyen-Âge, les désirs irréalisables, les tentations.

Rendez-vous au pied de la collégiale
Les carnavaliers, petits et grands, amateurs de professionnels, vous donnent rendez-vous, dès 16 heures, au pied de la vénérable collégiale Saint-Barnard. Vous y retrouvera, fidèles au poste, les percussionnistes de Tribalatam, plus déchaînés que jamais, mais aussi les Fleurs de Henné qui apporteront leur touche orientale et encore Les Crazy Dolls, toujours plus folles, avec, jamais très loin, Le Zébralafon project dont les rythmes vous emballeront. Vous pourrez également vous laisser aller à danser sur des airs de violons populaires issus de la MJC Robert-Martin, tout comme le petit peuple du monde invisible imaginé par la chorégraphe et danseuse Adèle Hartmann.

Avis aux pousseurs !
Tous entoureront ce pauvre Carmentran que les plus curieux pourront découvrir, en avant-première, le vendredi 3 mars, à 17 heures, au Manoir, rue du Clair-Vivre, où il se terre en attendant son jugement. Un appel est d’ailleurs lancé aux volontaires pour, le jour J, le pousser hors de sa tanière et le conduire vers son funeste destin. Petits bras s’abstenir, il y aura quelques montées…

Une reine-chimère en transe…
Mais c’est à 16h45, que le top départ sera véritablement donné, place Lally-Tollendal, où vous pourrez découvrir la Ch’tite mère, une reine-chimère à la voix haut perchée qui se pavanera sur un animal mythique à dos de poisson, pattes d’insectes et queue de scorpion, une création de la cie Le Transe Express. Attention ! Elle sera entourée d’une horde de sorcières qui chevaucheront d’étranges montures. Si, d’ailleurs, vous voulez en faire partie, dépêchez-vous de vous inscrire auprès de la maison de quartier Saint-Nicolas où la cie du Transe Express proposera, du 1e au 3 mars, un atelier de théâtre de rue et d’improvisation.

Des marionnettes géantes
La Compagnie Le Caramantran sera également de la partie. Aux quatre marionnettes géantes, réalisées l’année dernière, lors d’ateliers participatifs, viendront s’ajouter deux “petites” nouvelles : des chimères, à la fabrication desquelles vous pouvez, si vous le souhaitez, participer du lundi 27 février au vendredi 3 mars, en vous inscrivant très vite auprès du service de l’animation culturelle ou de la Maison de quartier des Ors. Bien sûr, notre célèbre Jacquemart qui, tout au long de l’année, veille du haut de sa tour sur les Romanais, se joindra, lui aussi, au cortège. Que serait le carnaval de Romans sans lui ?

Un carnaval sanglant
Dans la parade encore, vous retrouverez les comédiens, chanteurs et danseurs de la comédie musicale “Carnaval sanglant, Romans 1580” qui sera donnée, la veille, soit le samedi 4 mars, à 20h30, aux Cordeliers. Deux heures d’un très beau spectacle sur un épisode extraordinaire de l’histoire de Romans avec, sur scène, soixante-dix chanteurs et danseurs en costumes d’époque, portés par une mise en scène très contemporaine et des chansons arrangées façon opéra-rock.

Echassiers et acrobates
Après la montée de la côte des Cordeliers, nos carnavaliers feront une petite halte, aux alentours de 17h15, place Jules-Nadi, où vous attendront les jongleurs, acrobates et équilibristes de Des balles ton cirque ainsi que les échassiers de la cie En vrac. L’ascension continuera ensuite jusqu’à la place Ernest-Gailly où devraient se déchaîner, vers 17h45, la reine-chimère du Transe Express et sa cour… Après quoi la parade prendra la direction des boulevards, via la petite rue Jacquemart, qu’elle suivra jusqu’au grand parking de la place Jean-Jaurès, à 18h15, pour le final.

Un flash mob géant
C’est là, en attendant que le bûcher se prépare, qu’Adèle Hartmann a prévu de lancer aux deux mille spectateurs présents un défi : un flash mob géant. Elle vous invitera, en effet, à suivre les pas qu’elle a chorégraphiés pour vous sur Makeba, une chanson de Jain. Une chorégraphie qu’elle a filmée, afin de permettre à tous de s’entraîner au préalable. On peut la découvrir YouTube et sur l’événement Carnaval de la page Facebook de la Ville de Romans.

Rois et reines de quartier
Rassemblées sur la scène, les marionnettes géantes se présenteront ensuite devant vous, afin que vous puissiez élire vos rois et reines de quartier. Le maître de cérémonie sera Geoffrey Vitti qui n’est autre que le metteur en scène de la comédie musicale “Carnaval sanglant, Romans 1580” et le créateur des ateliers Backstage.

Carmentran à la casserole
Carmentran se tiendra, quant à lui, tout à côté, tout tremblant, prêt à cuire dans sa marmite. Car, ne nous faisons pas d’illusions, le malheureux que d’aucuns accusent de tous les maux passera, qu’on le veuille ou non, à la casserole et ce, sans autre forme de procès. Rassurez-vous, il ne devait pas attendre trop longtemps avant de partir en fumée. Ce, grâce aux habiles artificiers de la compagnie 1000 secousses qui illumineront le carnaval de leurs feux de Bengale.

Vous êtes invités à venir quelques jours afin de participer à la préparation du carnaval et à être déguisés le jour J. Plus de précisions sur www.ville-romans.fr ou 04 75 05 55 40 (service de l’animation culturelle). Et bien sûr l’Office de Tourisme de Romans

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.