Entretien avec Armand Jamier, Président de la Fédération française de naturisme

0

 

C’est au Salon Mondial du tourisme que j’ai fais connaissance de Armand Jamier, alors exposant pour la Fédération française de naturisme. Etonnée par la présence de son stand, j’ai discuté avec lui. C’est avec grande bienveillance qu’Armand Jamier m’a expliqué son parcours et sa vision du naturisme, univers que je ne connaissais pas. Voici son portrait.

armand-jamier-FFN-sur-misskonfidentielle– Armand Jamier, quel est votre parcours ? 

1er d’une fratrie de 3 enfants, né en 1965 dans une famille de paysans bretons, j’ai eu la chance de bénéficier d’une attention d’amour génératrice d’équilibre et d’autonomie. Riche de cette force intérieure, la vie prend tout son sens à partir du moment où elle est partagée. 

Bac en poche, c’est le moment de postuler pour les écoles supérieures, moment délicat dans la mesure où trop de choses semblent intéressantes. Le 1er choix se porte sur une école supérieure de gestion dans l’objectif d’acquérir les connaissances à donner à partager au bénéfice de l’autre.

Diplôme en mains, je ne suis pas le plus jeune du contingent au service militaire à l’état-major des armées à Metz. Nouvelle expérience qui me fait découvrir une classe d’âge de garçons en déficit de formation et qui renforce mes convictions de me diriger vers un métier qui intègre la dimension formation. Retenu sur 3 postes, c’est évidemment que je me dirige vers un centre de gestion / cabinet d’expertise comptable géré sous forme associative.

Écouter, observer, questionner pour être au plus juste du moment font alors partie de mon quotidien pour mieux aider et respecter mon interlocuteur. 

Jusqu’en 2012, j’ai donc accompagné les chefs d’entreprise dans le souci de leur permettre de trouver les clés de leur propre réussite.

– Et ensuite, il me semble que vous avez mis vos expertises professionnelles pour le bien de vos convictions ?

En effet, attentif au respect de l’autre et de son environnement, soucieux de partager mes connaissances pour le bien commun, c’est tout naturellement que j’ai été invité à prendre des responsabilités dans le mouvement associatif naturiste. Puis amené au conseil d’administration de la Fédération Française de Naturisme début février 2007. En 2012 le Président me demande de postuler pour faire partie de l’équipe de direction au poste de secrétaire général. En 2014, le Président ne peut pas renouveler son mandat (clause statutaire), je sollicite et obtiens le mandat de Président de la Fédération Française de Naturisme.

federation_francaise_naturisme_logo– Vous êtes aujourd’hui Président de la Ffn. Quelles sont vos actions ? 

Devenir Président de la Fédération Française de Naturisme avant 50 ans n’est pas chose courante et suppose une détermination dans un mouvement très largement représenté par des séniors.

J’ai annoncé, dès le début de mon mandat, la fin de la FFN et la naissance de la Fédération française de naturisme, pour parler naturisme sans détours, en toute clarté. Je sais qu’il reste encore beaucoup à faire pour que chacune et chacun se sentent enfin naturellement investis par cette volonté.

Partager notre art de vivre au plus grand nombre et participer au mieux vivre ensemble de notre société d’aujourd’hui est l’orientation principale écrite depuis le congrès de la Fédération en 2015.

Si la France est la 1ère destination naturiste au monde (plus de 2 millions de touristes), la France est également le pays où le naturisme se développe et en particulier auprès d’un public de jeunes (+500 000 pratiquants en 3 ans).

Le dernier sondage IFOP du Ministère du Tourisme confirme cette tendance et met en évidence la progression de l’adhésion pour cet art de vivre.

Dès 2015 les centres de vacances notent avec grande satisfaction le fort renouvellement de leur clientèle, tendance qui se poursuit en 2016 toutes régions confondues dans des proportions variables suivant la situation des 400 destinations.

Le Salon Mondial du tourisme à Paris (Porte de Versailles) 2017 est l’occasion de voir avec satisfaction combien nous étions attendus et se voir remercier d’avoir fait découvrir le naturisme.

– Ne souffrez-vous pas de l’image que de nombreux français ont du naturisme ?

Le naturisme est aujourd’hui une valeur sociétale à part entière dans la vie de tous les jours. La Fédération française de naturisme est l’institution qui a la charge d’informer, d’expliquer, d’inviter à partager la définition internationale du naturisme. Le bien vivre ensemble, le mieux vivre ensemble suppose une implication de chacune et chacun à tous les instants. Être attentif à soi pour mieux être attentif à l’autre, aux autres, à son environnement. Cela dépasse toutes les questions de générations ou de cultures. Le naturisme, c’est être soi-même, être attentif, être ensemble, être bien.

– Avez-vous des messages à faire passer à ceux qui ne connaissent pas le naturisme, aux jeunes et plus anciens qui pratiquent ?

Le naturisme est une manière de vivre en harmonie avec la nature caractérisée par une pratique de la nudité en commun qui a pour conséquence de favoriser le respect de soi-même, le respect d’autrui et celui de l’environnement.

Chacune, chacun d’entre nous aime à vivre en toute liberté pour son plein épanouissement. Notre société voit une privation de liberté comme un emprisonnement, une sanction, une punition.

Nous sommes vivants si nous existons dans le regard de l’autre, si nous sommes en interaction avec notre environnement, ensemble nous pouvons donner corps à la nature. Laissons tomber les barrières pour aller vers l’autre.


Je vous invite à découvrir plus avant le naturisme en allant sur sur site : ffn-naturisme.com/fr

Pour ma part, j’ai testé un domaine naturisme le week-end dernier afin de découvrir l’univers. Impossible de me passer du maillot de bain, je l’avoue. Cependant, l’ambiance était sympathique et éduquée. Une expérience à vivre tout simplement pour comprendre.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.