Petit Palais. Un printemps des Lumières

Paris

0

 

Le Petit Palais nous ouvre les portes des expositions Le Baroque des “Lumières, chefs-d’œuvre des églises parisiennes” et “De Watteau à David, la Collection Horvitz” jusqu’au mois de juillet 2017. Je vous invite à prendre le temps de découvrir plus avant l’art du XVIIIème siècle. Un vrai plaisir. 

Le Baroque des Lumières, chefs-d’œuvre des églises parisiennes
Jusqu’au 16 juillet 2017

La peinture française du XVIIIe siècle évoque davantage les raffinements de la fête galante et du portrait que la rhétorique de la grande peinture religieuse. En dehors de la période du Salon, c’est pourtant dans les églises de Paris que l’on pouvait alors admirer la peinture contemporaine : les artistes ne négligèrent donc pas de s’y montrer sous leurs meilleurs pinceaux. Les paroisses et congrégations qui s’attachaient à rénover les églises de la capitale figurent parmi les principaux commanditaires des peintres d’histoire.

L’exposition du Petit Palais, qui prend la suite de celle consacrée par le musée Carnavalet en 2012 au XVIIe siècle, a l’ambition de révéler l’importance et la diversité de la peinture religieuse parisienne de la Régence à la Révolution : des héritiers du Grand Siècle, comme Largillière et Restout, aux tenants du goût rocaille, de Lemoine à Carle Van Loo, au meilleur du néo-classicisme, de Vien à David.

Dans une scénographie spectaculaire, une large place sera réservée aux œuvres encore conservées dans les églises parisiennes qui ont bénéficié, à cette occasion, d’une campagne de restauration sans précédent. Outre ces immenses tableaux d’autel qui seront une révélation tant ils ont retrouvé une richesse de coloris insoupçonnée, les galeries du Petit Palais accueilleront des esquisses et d’autres grandes toiles éparpillées depuis dans différents musées, églises et cathédrales en régions, offrant ainsi l’occasion de redécouvrir un pan entier de la peinture du XVIIIe siècle à son sommet.

L’ exposition Le Baroque des Lumières, chefs d’œuvres des églises parisiennes au XVIIIe siècle se prolonge hors-les murs dans 6 églises de Paris : Saint-Roch (1er),  l’Assomption (1er), Saint-Merri (1er), Notre-Dame-des-Victoires (3e), Saint-Sulpice (6e), Sainte-Marguerite (11e).
Pour ceux qui le souhaitent, l’association Art, culture et foi  propose des visites guidées pour partir à la découverte des trésors XVIIIème des églises parisiennes Plus d’infos

De Watteau à David, la Collection Horvitz
Jusqu’au 9 juillet

Fragonard, Watteau, Boucher, Oudry… les plus grands artistes du XVIIIe siècle sont présents dans cette exposition qui offre une sélection des plus beaux dessins de la période.

Le Petit Palais est heureux de présenter un florilège de près de 200 tableaux, sculptures et surtout dessins du XVIIIe siècle français réunis par le grand collectionneur américain, Jeffrey Horvitz. Constituée depuis trois décennies, il s’agit de la plus importante collection privée de dessins français outre-Atlantique.

Riche d’œuvres de tout premier plan de Watteau, Boucher, Fragonard, Greuze et David, elle offre aussi un panorama de tous les artistes notables de la période, d’Oudry à De Troy, de Natoire à Bouchardon, d’Hubert Robert à Vincent, toujours à leur meilleur. Avec l’exposition Le Baroque des Lumières rassemblant à l’étage, au même moment, les plus belles toiles du XVIIIe siècle des églises de Paris, l’ensemble constituera l’une des plus grandes rétrospectives jamais consacrées à l’art de cette période.

Autour d’une quinzaine de sections thématiques ou monographiques organisées de manière chronologique, l’exposition permettra d’appréhender toute la créativité d’un siècle riche en renouvellements stylistiques : la peinture mythologique et religieuse au début du XVIIIe siècle, le paysage, la fête galante, François Boucher, le nu dessiné la peinture d’histoire au milieu du siècle, les représentations de fêtes et cérémonies, l’architecture et le triomphe de l’ornement, les dessins de sculpteurs, un bel ensemble d’œuvres de Fragonard, le renouveau de la scène de genre dans la seconde moitié XVIIIe siècle, les ruines et les paysages d’Italie, l’Histoire et les début du néo-classicisme, et pour finir, l’art de la période révolutionnaire.


Le Petit Palais
Avenue Winston Churchill 75008 Paris
Téléphone : 01 53 43 40 00
Métros : lignes 1 et 13, station Champs-Elysées Clemenceau
RER : ligne C, station Invalides
Site : www.petitpalais.paris.fr

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.