Ifaw

Mark Hofberg de IFAW s’exprime sur le trafic épouvantable des pangolins

 

Trois semaines après la dernière saisie massive de pangolins à Kuala Lumpur, sept autres tonnes d’écailles de pangolins en provenance du Nigeria ont été saisies à Hong Kong. Une telle quantité d’écailles signifie la mort de milliers de pangolins.

En tant que leader d’une coalition de plus de 20 organisations ayant travaillé sans relâche pour obtenir l’inscription des huit espèces de pangolins en Annexe I de la CITES en septembre 2016, et en tant que co-auteur d’une pétition demandant sa protection au titre de la loi des États-Unis sur les espèces menacées d’extinction (US Endangered Species Act), Mark Hofberg, chargé des campagnes auprès du Fonds international pour la protection des animaux (IFAW), a déclaré :

« Trois semaines à peine après la dernière saisie massive, nous sommes témoins, cette fois, d’une saisie dix fois plus grande. Cette saisie de sept tonnes d’écailles représente des milliers de pangolins braconnés dans la nature, et encore, ceci n’est que ce qui a été intercepté. Victimes du braconnage et destinés à alimenter la demande asiatique pour leur viande et leurs écailles, les pangolins sont capturés dans les pays sources africains et sont transportés en camion, créant une menace insoutenable et déraisonnable pour la survie de l’espèce. Il est clair que si rien n’est fait très rapidement, les pangolins pourraient bientôt disparaître pour de bon. Nous exhortons les pays consommateurs à accroître leurs efforts pour réduir la demande et encourageons le gouvernement américain à agir rapidement pour octroyer aux pangolins la protection au titre de la loi des États-Unis sur les espèces menacées d’extinction (US Endangered Species Act). La résorption de la demande est essentielle pour stopper complètement ce commerce. De plus, accorder aux pangolins la protection en vertu de la loi américaine ESA permettra de mettre en lumière le sort de cet animal peu connu, mais gravement en péril, et encouragera d’autres actions à l’étranger ».

Raz le bol de tous ces trafiquants qui ne respectent pas les animaux, notre planète. Merci à IFAW pour ses actions. Il est temps que les gouvernements se bougent, non ?


logo_ifaw_pangolins_hong_kongÀ propos d’IFAW Fondé en 1969, IFAW sauve les animaux en détresse tout autour du globe. Grâce à des projets dans plus de 40 pays, IFAW vient en aide à tout animal le nécessitant, œuvre pour prévenir la cruauté envers les animaux et plaide pour la protection des animaux sauvages et de leurs habitats. Pour plus d’informations, visitez le site web www.ifaw.org

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.