La bienveillance, nouvelle « arme » du management ?

Le Management Bienveillant - Dr Philippe Rodet et Yves Desjacques, Eyrolles

1
Eyrolles

A priori, on aurait plutôt tendance à ne pas associer spontanément les notions de « management » et de « bienveillance ». Pour bon nombre d’entre nous, passés à la moulinette des années « Wall Street », du management par objectif et du « Prix de l’excellence », la bienveillance qui, selon Aristote, consiste essentiellement à souhaiter du bien aux autres, n’apparait pas vraiment comme un point fort de notre environnement professionnel.

C’est bien cette ambiguïté apparente qui est la base de cet ouvrage, co-écrit par le Dr Philippe Rodet, médecin urgentiste devenu consultant en management, et Yves Desjacques, DRH d’un grand groupe : « La bienveillance en entreprise a-t-elle un sens ? Est-ce une contradiction dans les termes ? »
Et pourtant, quand on prend connaissance des dernières statistiques relevées par les auteurs sur la santé au travail, l’ambigüité se dissipe assez rapidement : « En 10 ans, le pourcentage de collaborateurs victimes d’un haut niveau de stress est passé de 38 à 61%. Entre 2013 et 2014, le pourcentage de collaborateurs démotivés a augmenté de 12%, passant de 40 à 52%. Et seuls 20% de nos compatriotes considèrent que le travail est un plaisir, quand 62% estiment qu’il est une contrainte, une routine ou, au mieux, une sécurité. »

N’en jetez plus !

Pour Philippe Rodet et Yves Desjacques, il est urgent d’arrêter de foncer dans le mur et de revenir à l’humain qui est la base essentielle de toute organisation, quelle que soit sa position dans l’entreprise.

Les managers trouveront dans ce livre des propositions étayées et pratico-pratiques pour motiver leurs collaborateurs et transposer dans leur entreprise une « bienveillance active, tournée vers l’action et la performance », qui, bien loin de remettre en cause leur rôle ou leurs fonctions, ouvre la porte à davantage d’échange pour permettre à chacun de donner le meilleur de soi-même.

Pour les auteurs, il appartient aujourd’hui aux managers de reconsidérer leur mission autour de quelques idées qui, si elles peuvent apparaitre simples, n’en sont pas moins essentielles : expliquer et redonner du sens, promouvoir les différences, favoriser les initiatives, aider les collaborateurs à éprouver du plaisir dans leur travail, augmenter les émotions positives et diminuer les négatives. A la clé, la création d’un cercle vertueux qui s’appuie sur une diminution du stress des salariés et une plus grande motivation.

Cerise sur le gâteau de ce cercle vertueux : cultiver la bienveillance amène également à en faire preuve envers soi-même !

« Le Management Bienveillant », du Dr Philippe Rodet et Yves Desjacques, Eyrolles

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.