Soyez généreux… Ça rend heureux !

0

 

Vous aidez votre prochain de façon désintéressée ? Vous êtes engagé dans une association caritative ou humanitaire ? Ou plus simplement, vous ouvrez spontanément votre porte-monnaie pour venir en aide aux sans-abris ? Peut-être vous êtes-vous rendu compte par vous-même de ce que les Neurosciences viennent tout récemment de démontrer : la générosité contribue à nous rendre plus heureux !

En effet, des travaux conduits par des chercheurs de l’Université de Zurich sont venus confirmer scientifiquement ce que de nombreuses études avaient d’ores et déjà laissé sous-entendre de façon partielle : nous sommes programmés génétiquement pour être attirés par la coopération et la générosité.

Des travaux précédents avaient notamment analysé le fait que les personnes qui se montraient généreuses en temps ou en argent à l’égard des autres se jugeaient globalement plus heureuses que celles qui dépensaient de l’argent uniquement pour elles-mêmes.

Pour la première fois, des neuro-économistes de l’Université de Zurich se sont associés à des chercheurs spécialisés en neurosciences pour procéder à une expérimentation illustrant comment de petits actes de générosité peuvent activer certaines zones du cerveau.

Pour ce faire, l’équipe a travaillé avec 2 groupes de participants, l’un s’engageant dans une action généreuse et l’autre servant de groupe de contrôle. Leur activité cérébrale a ainsi été mesurée à l’aide de l’imagerie par résonance magnétique fonctionnelle.

Les chercheurs ont ainsi pu démontrer de façon irréfutable le fait que même de petits actes de générosité activaient instantanément certaines zones du cerveau – jonction temporo-pariétale – en liaison neuronale avec deux zones cérébrales – striatum ventral et cortex orbitofrontal – liées au circuit de la récompense et au bien-être.

On peut donc en déduire que le simple fait de donner spontanément quelques pièces à une personne en difficulté dans le métro est un geste qui, en retour, nous rend immédiatement plus heureux et contribue à améliorer notre sensation de bien-être général.

Et si, comme le rapportait Saint Luc, il n’y avait pas « plus de bonheur à donner qu’à recevoir » ?

Sources :
« A neural link between generosity and happiness », https://www.nature.com/articles/ncomms15964
« Small acts of generous behavior can make your brain happier », https://www.psychologytoday.com/blog/the-athletes-way/201707/small-acts-generous-behavior-can-make-your-brain-happier

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.