L’Institut Catholique de Paris dévoile pour la première fois ses trésors

0

Au cœur de Paris, l’Institut Catholique de Paris dévoile pour la première fois ses trésors. En avant-première après une importante restauration, visitez ce lieu historique du Paris des Universités dont l’histoire remonte aux Médicis.

Derrière sa façade de briques évocatrice des collèges anglais, l’Institut Catholique de Paris abrite un campus exceptionnel. De Marie de Médicis aux Martyrs de la Révolution Française, du début de l’école des Carmes à l’Université catholique de Paris, de la découverte précurseur de la radioconduction par Edouard Branly au voyage en France de Jean-Paul II, ses murs témoignent de grands événements de l’histoire de Paris.

Un campus restauré au service de l’éducation des jeunes et de la recherche

Dès l’arrivée par la nouvelle entrée rue de Vaugirard, la lumière resplendit sur la façade de la maison des Carmes, qui, à partir de 1618, abrita les premiers Carmes déchaux. La richesse architecturale de la cour d’honneur, révélée par deux ans de restauration, est un voyage inattendu à travers le temps et l’espace, à la découverte des hommes et des femmes qui font l’esprit de ces lieux.

De l’école des Carmes au premier Laboratoire d’Edouard Branly, ce campus exceptionnel est le berceau de ce qui deviendra en 1875, l’Université catholique de Paris. Aujourd’hui ce magnifique campus dédié aux Humanités s’ouvre sur la cité. Pour la première fois, à la veille de l’inauguration, il accueille le plus grand nombre à l’occasion des Journées européennes du patrimoine.

Au cours de cette visite vous découvrirez

L’impressionnante rénovation du campus Carmes et tout particulièrement les fondations de cet édifice qui abritent désormais un grand auditorium. Pour comprendre la prouesse architecturale conduite par Jean-Marie Duthilleul, des projections vidéo se succéderont : une histoire latine de l’ICP et le film en motion design du programme de rénovation.

La Chapelle Saint Joseph des Carmes, située au cœur du campus de l’ICP, est le témoin flamboyant de la présence des Carmes à Paris. En 1792, elle fut le théâtre de la folie antireligieuse de la Révolution Française, qui conduisit aux massacres de 200 prêtres réfractaires.

Cette église, au caractère baroque italien du XVIIe s. possède un dôme circulaire à la croisée du transept, le premier à Paris, ainsi que les cryptes dédiées aux martyrs de septembre 1792 et au bienheureux Frédéric Ozanam.

Infos pratiques :
Ouvert le 16 septembre de 10h à 17h30
Tout Public
Accès gratuit sur inscription

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.