Interview de Marie Muchova, parcours de la nouvelle directrice de CzechTourism

0

Félicitations à Marie Muchova qui vient d’être promue à la tête de CzechTourism, l’Office de Tourisme de la République Tchèque en France. Juste avant la grande Messe du Tourisme, le salon IFTM Top Resa – MAP. Ayant collaboré avec Marie depuis ses débuts à l’Office, je l’ai vu apprendre très vite et s’épanouir dans ses fonctions. 

Marie, avez-vous grandi en République Tchèque ? en France ?

Je suis née à Prague où j’ai grandi et que j’ai quittée à l’âge de 24 ans afin de venir étudier à Paris. Pour mes parents qui ne s’identifiaient pas avec le régime communiste, il était inconcevable de m’inscrire dans une école publique, car le système éducatif était bien évidemment un des piliers de propagande. Le choix s’est donc porté sur l’école française de Prague où je suis arrivée en 1988, juste avant la fin régime. Ce choix a finalement été déterminant pour tout mon parcours. Après le baccalauréat je suis restée à Prague où j’ai entamé des études de journalisme durant lesquelles je me suis orientée vers les relations publiques et presse. En master j’ai voulu me spécialiser en communication dans le secteur de la culture et pour cela j’ai rejoint la France que je considérais un peu comme mon pays adoptif et qui m’a toujours attirée. Je suis donc arrivée à Paris avec un prêt étudiant sous le bras pour me lancer dans la médiation culturelle à Paris X. Et depuis, je suis ici. Enfin entre ici et Prague.

Quelles ont-été vos motivations pour rejoindre et vous développer au sein du secteur du Tourisme ? 

Cela n’a pas exactement été un choix prémédité, mais plutôt une opportunité qui s’est présentée à moi peu après la fin de mes études. L’Office National Tchèque de Tourisme – CzechTourism cherchait une assistante de relations presse et cela me paraissait cohérent par rapport à mon parcours universitaire. Je trouvais que le voyage se rapprochait finalement assez de la culture et puis ce qui m’importait le plus était de ne pas travailler pour une cause qui n’est pas la mienne, de ne pas travailler dans l’incitation à la consommation… enfin de ne pas rentrer dans l’univers de la communication pure et dure. Le voyage est ma passion, le tourisme était donc une belle cause à promouvoir ! Et puis le fait de travailler pour son propre pays étant expatriée aide beaucoup à ne quasiment jamais avoir le mal du pays. Je suis en contact quotidien avec Prague, je parle tchèque la moitié de mon temps de travail. Cela s’est avéré être une très bonne décision !

Quelles sont vos 3 villes préférées en République Tchèque ? 

Praguoise de souche je ne peux pas omettre ma ville natale pour sa beauté et son ambiance détendue. Contrairement à l’étiquette de “ville musée” ou “ville aux cent clochers” qu’on lui donne souvent, pour moi c’est avant tout une ville qui se développe, qui bouillonne de nouveaux projets, d’initiatives civiles et culturelles, de cafés, de bars. J’aime dire que Prague c’est comme Vienne et Berlin en un.

Ensuite je dirais Ostrava qui est sans doute loin d’être une “belle ville”, mais qui incarne pour moi l’histoire du 19ème et du 20ème siècle : la Révolution industrielle et tout ce qui s’en est suivi. Ostrava étant située près des mines de charbon, elle est marquée par ce lourd passée industriel. Dans le temps presque tous ses habitants travaillaient dans l’exploitation minière ou la sidérurgie. C’était une ville très riche, un pilier de l’économie. Après la fermeture des mines et le changement de l’ère dans les années 1990, la ville a basculé, a du faire face à un chômage de masse. Depuis plusieurs années elle renaît, reconvertit les lieux industriels en lieux de culture, en musées, que l’on peut visiter.. Bref une sorte de miroir de l’histoire.

En troisième je dirais Marianske Lazne (Marienbad) ou Karlovy Vary (Karlsbad), le tout opposé de ce passé laborieux dont témoigne Ostrava. Ces villes thermales respirent le repos, la détente, le bien-être, la mondanité, l’insouciance.. C’est la belle époque de la fin du 19ème et début du 20ème où l’on déambulait sous les colonnades dans de magnifiques robes et sirotait l’eau thermale en parlant du beau temps.

Il me semble que vous avez une actualité à nous annoncer ?

Vous devez faire allusion à ma promotion au sein de l’antenne parisienne de CzechTourism où je viens tout juste d’être nommée directrice. C’est encore tout frais et m’habitue encore à cette nouvelle dont j’ai été chargée au printemps, suite au départ de Filip Votava qui a souhaité rentrer à Prague pour de nouvelles aventures. Vu mon âge et mon parcours qui s’est quasi exclusivement fait à CzechTourism, j’ai toutes mes preuves à faire ce ne sera pas toujours facile, mais c’est un beau défi que je suis ravie de relever. J’aime apprendre, pousser mes capacités et puis je suis bien entourée à mon siège, mais aussi à Paris par des confrères des autres offices de tourisme, parmi lesquels il y a une bonne synergie et esprit de solidarité. Barbara Packi de l’Office de Tourisme de Hongrie, Katarzyna Dubois de l’Office de Tourisme de Pologne, Delphine Vallon de l’Office de Tourisme de Norvège et j’en passe.. parmi les membre de l’ADONET il y a toujours de beaux échanges d’expériences. Et puis Filip Votava a été un patron qui m’a beaucoup aidé à avancer et à prendre des responsabilités. Il m’a fait confiance. Les quatre années passées à ses côté ont été superbes tant sur le plan professionnel que personnel.

Avez-vous des passions, des hobbies qui vous animent ? 

Ma passion est le voyage. Je voyage aussi souvent que je peux, c’est ma façon de me ressourcer, de me changer les idées et de briser la routine du quotidien que je redoute plus que tout. Une autre passion étroitement liée au voyage et à la découverte est la photographie.

En tant que touriste, quelles sont vos destinations préférées ?

Il est difficile de vous répondre, parce que chaque endroit a un Genius loci. J’avoue avoir tout particulièrement aimé l’ambiance palpitante de New York et le fait que l’on change d’univers au rythme des différents quartiers. C’est un des rares endroits que j’ai visité où je me suis de suite dit que je pourrais y vivre. A l’opposé absolu des grandes villes, je suis tombée sous le charme de la Norvège du Nord ! Des paysages à couper le souffle, les maisons colorées, la neige à perte de vue, les aurores boréales.. J’en ai pris plein les yeux. J’apprécie l’Asie, destination sublime. Et je viens de découvrir l’Amérique du Sud grâce à la Colombie. Voilà un continent que j’aimerais d’avantage explorer. Tellement vivant, avec une nature incroyable, des gens accueillants et souriants.

Quelle est votre philosophie de vie ?

Je pense que cela serait de faire au minimum une bonne action tous les jours. Si on s’y mettait tous, le monde serait meilleur !

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.