Morphopsychologie : ce que dit le visage #2

0

Après avoir lu l’article Morphopsychologie, que dit votre visage et celui des autres ? puis Morphopsychologie : ce que dit le visage je vous invite à avancer dans nos connaissances en étudiant le cadre du visage : sa charpente et son cadre.

La forme générale du visage : sa charpente

Toute construction a sa charpente : la colonne vertébrale et les os pour le corps, l’ossature du crâne pour le visage. Cette charpente donne la structure générale du bâti. Cette structure, de la même façon qu’une charpente de maison, est recouverte par différents matériaux, les muscles et la peau, qui vont donner une forme générale. Mais sous cette forme, la charpente subsiste. Sur elle, les proportions, les creux et les saillies vont se répartir différemment suivant les individus.
Ne nous laissions pas décourager au premier regard. On pourrait croire qu’il y a autant de cadres différents que d’individus. La réalité est moins complexe.

On peut regrouper les visages :

  • en cadres larges et puissants (en hauteur et en largeur) ou en sphères
  • en cadres étroits et allongés
  • en cadres triangulaires, la base pouvant être en bas ou en haut.

Ces figures élémentaires de la géométrie nous permettent donc de proposer un langage visuel de formes simples, un alphabet des formes. Elles rappellent les grandes formes primaires égyptiennes et grecques de la construction classique. Platon les nommait “beauté en soi”, “formes originelles de l’Etre”, “éléments d’organisation du monde”.

Le cadre du visage

On peut distinguer le grand cadre qui est le contour osseux et musculaire de notre visage et le petit cadre qui est le triangle formé par les deux yeux, le nez et la bouche.

Le grand cadre est notre centre de ressources
C’est un véritable réservoir d’énergie. Il nous est donné pour toute notre vie. Il nous informe sur les ressources vitales de la personne. C’est de l’énergie disponible. A chacun de s’en servir au mieux.

Si le grand cadre est large et vigoureux, il exprime un potentiel d’expansion et de dynamisme fort; de la puissance (dans la conception, les échanges et les besoins); une résistance physique et mentale.

Si le grand cadre est étroit et d’aspect fragile, il dénote une économie d’échanges, une personnalité “frileuse”; un dynamisme faible; une résistance amoindrie, tant physique que mentale.

Le petit cade est l’actualisation
Constitué par nos organes de perception(yeux, nez, bouche), il nous permet d’établir le contact avec le monde. Il représente donc notre potentiel d’échanges conscients, de relations, de communication avec les autres.
Il nous permet d’actualiser, d’exprimer quotidiennement ce que nous sommes et les ressources contenues dans le grand cadre.

Si ce petit cadre est, en surface, important dans le grand visage, nous aurons beaucoup de contacts et de relations. L’échange sera nécessaire et facile.

Si ce petit cadre est resserré et tient peu de place dans la structure générale du grand visage, les relations avec le monde extérieur seront plus difficiles et parcimonieuses.


SYNTHESE

  • Le cadre est une structure osseuse, enveloppée de muscles et de peau.
  • Le grand cadre contient nos potentialités. C’est un centre de ressources.
  • Le petit cadre, siège de nos organes de perceptions, est un centre de contacts et nous permet d’exprimer et d’actualiser nos potentialités.
  • Entre le grand et petit cadre, la relation est permanente. Il faut bien comprendre leur inter-relations. C’est déjà penser à la synthèse finale.

Source : guide de morphopsychologie

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.