Interview de Bertrand Guislain : son parcours & l’association Rencontres Emplois Tourisme

#Tourisme #Emploi #RH

0

Bonjour Bertrand, votre vie professionnelle est remplie de souvenirs extraordinaires. Vous travaillez dans de nombreux pays et voyagez sur tous les continents. De retour en France, vous côtoyez les grands noms du tourisme et occupez des emplois passionnants. Aujourd’hui, vous aidez gratuitement des centaines de recruteurs du tourisme et de chômeurs dans leur recherche d’emploi alors que vous êtes vous-même inscrit à Pôle Emploi.

Pouvez-vous nous détailler votre parcours et nous parler de votre association Rencontres Emplois Tourisme ?
Né à Fontainebleau, j’y étudie jusqu’au BTS Action Commerciale et termine mon parcours scolaire en Angleterre. Je rejoins ensuite les équipes d’Aéroport de Paris, AOM French Airlines puis TAT à Roissy et Orly. L’aérien est une passion. Mais la guerre du Golf restreint les opportunités dans ce secteur. Je m’oriente donc vers le tourisme et Marmara m’offre mon premier emploi à l’étranger.

Pourquoi ce contrat est-il alors considéré par votre entourage comme un job en or ?
C’est une offre d’emploi incroyable ! Je gère les clients à l’aéroport d’Izmir uniquement le week-end. Du coup, j’ai cinq jours de repos par semaine, logé et nourri dans un club du tour opérateur. Cependant, je demande vite à aider les équipes d’animation, car ne rien faire du lundi au vendredi, c’est finalement assez long.

Ce métier forge votre personnalité et vous vivez quelques situations pour le moins étonnantes.
Après huit mois en Turquie avec des incendies, des inondations et un tremblement de terre dans mon hôtel sans compter les attentats dans le pays, je continue ma carrière de représentant à l’étranger avec Jet Tours en changeant de pays tous les six mois. Un métier qui m’offre une ouverture d’esprit et m’apprend à m’adapter à toutes les nationalités que je côtoie. Une excellente école du relationnel que je conseille vraiment.

C’est également des moments inoubliables comme l’organisation en Grèce d’une évacuation d’hôtel encerclé par les flammes mais finalement évitée de justesse ou bien l’expulsion de mes clients causée par une rencontre entre les Présidents Ben Ali et Kadhafi à Tozeur sans oublier une réunion d’information en Casamance rythmée au son des bombardements de l’armée Sénégalaise sur les positions des rebelles Casamançais.

Vous décidez dès le début de ne pas exercer ce métier plus de cinq ans.
C’est un métier qui fait perdre le sens des réalités. L’ambiance vacances n’est pas la vraie vie. Je reviens donc à Paris. Le nombre de chômeurs n’est surement pas le même à l’époque, car l’envoi de trois CV suffit à me faire embaucher par TMS Assurances avec qui je signe pour quatorze ans. Est-ce la couleur jaune des feuilles de mon CV qui a fait la différence auprès de son Directeur ? Paris risqué mais réussi.

Assurance de voyages et représentation à l’étranger semblent pourtant aux antipodes.
On pourrait le croire, mais dans les deux cas, on aide nos clients. Et puis, l’assurance voyages me permet de vivre des moments inoubliables : cocktails dans le désert au couché du soleil, privatisation du parlement et du marché couvert de Budapest, survol de l’ile de la Réunion en hélicoptère, croisière sur un galion à l’ile Maurice ou dans la baie de Rio, dîner aux pieds des pyramides, visite privée de nuit du château de Fontainebleau et merveilleux souvenirs en Mauritanie à faire chanter les agents de voyages Selectour avec ma guitare. Un de mes hobbies que je pratique régulièrement dans les bars ou chez des amis.

En 2015, vous créez l’association Rencontres Emplois Tourisme qui correspond à vos valeurs.
Je profite d’une situation économique difficile dans le tourisme pour quitter April. Je réalise alors que le demandeur d’emploi se retrouve vite face à son écran à répondre aux offres d’emploi et espérer un hypothétique recrutement. Je décide alors de créer l’association Rencontres Emplois Tourisme qui correspond à mes valeurs comme l’attention, le respect ou le dépassement. En 2016 alors que je poursuis le développement de l’association, je suis recruté 6 mois chez Axelliance.

Qu’offrez-vous aux demandeurs d’emploi de votre association ?
L’idée est d’abord de se retrouver autour d’un café (job Café) mais rapidement, je propose à mon réseau professionnel d’animer bénévolement des ateliers d’aide à la recherche d’emploi (Job Working). Le premier job working propose 11 ateliers à une centaine de personnes. Le huitième Job dating  (rencontres  employeurs/recruteurs) est organisé au salon Iftm Map Pro en septembre 2017 et accueille 42 recruteurs qui proposent 320 emplois à 200 candidats inscrits. C’est une belle réussite avec de nombreux recrutements.

Comment l’association, sans ressource financière, comptabilise-t-elle plus de 1700 membres en 30 mois ?
D’abord, il s’agit de la seule initiative pour les personnes en recherche d’emploi dans le tourisme qui permet de rencontrer autant de Responsables du recrutement et de Dirigeants en une matinée. Quand on sait la difficulté à obtenir un entretien d’embauche suite à une offre d’emploi, l’idée séduit.

Ensuite, je communique énormément sur Facebook, LinkedIn et Twitter et par emailing. J’informe également la presse tourisme mais beaucoup ne publient pas mes communiqués voyant peut être là une forme de concurrence à leurs rubriques annonces d’emploi. Ça n’est pourtant pas l’objectif de l’association. Je remercie à ce titre le Quotidien du tourisme dont David Savary et Laurent Guena ont publié l’intégralité de mes communiqués et Henrich Body pour m’avoir offert un espace publicitaire.

Plus d’une centaine de recruteurs vous font maintenant confiance. C’est un beau succès.
Rencontrer gratuitement des centaines de candidats pré-sélectionnés sur leurs CV « Tourisme », en une matinée, est très alléchant. C’est un gain de temps et d’argent considérable pour les sociétés et l’organisation est maintenant bien rodée. Et puis c’est aussi la possibilité de recruter différemment. Un recruteur me confiait au dernier job dating, qu’il avait remarqué une personne en recherche d’emploi pour sa personnalité alors que la seule lecture de son CV n’aurait pas retenu son attention.

Souhaiteriez-vous plus de soutien de la profession ?
Bien sûr !  L’association rencontres emplois tourisme a besoin de l’aide des Dirigeants influents. Raoul Nabet, l’ancien Président de l’Apst prêtait ses salles de réunion. Cet avantage a malheureusement disparu après son départ. Je remercie également Antoinette Martin Lise, la Directrice de l’école Ieft et l’équipe du salon Iftm Map Pro qui permettent la réalisation de ces entretiens d’embauche en prêtant leurs espaces.

Que peuvent faire les professionnels du tourisme pour vous aider ?
Sans ressource financière, la communication de l’association reste anecdotique et encore trop d’entreprises et de personnes au chômage ne sont pas au courant. Les institutions pourraient communiquer dans leurs newsletters, m’accorder un temps de parole dans leurs réunions comme l’ont fait Françoise Revil et Éliane Mas Bernardin du Snav EDV Grand Est. Elles pourraient prêter leurs salles quelques heures ou prendre en charge un déplacement. Il y a mille choses à faire et je suis à leur disposition pour en parler.

Sans oublier qu’en aidant l’association, une entreprise communique gratuitement sur son image.
Tout à fait. Sa marque est mise en avant pendant plus d’un mois, avant, pendant, après les événements et dès que j’en ai la possibilité. La preuve dans cet article.

Une entreprise doit également savoir se vendre. Aider l’association apporte une image sociale attrayante qui attire les demandeurs d’emploi.

A quand les futures rencontres ?
Deux jobs dating se tiendront en janvier, à Lyon à L’Ieft et à Paris où nous cherchons encore une salle. Un job Working est prévu début décembre. Des intervenants bénévoles pour tenir des ateliers et aider les demandeurs d’emplois dans leurs recherches peuvent encore nous rejoindre.

Il parait que l’équipe des Rencontres Emplois Tourisme s’agrandit ?
Quatre bénévoles en recherche d’emploi apportent leur aide et je les en remercie. Amelle Bouheddou, commerciale gère les prochains événements. Isabelle Breuil et Magali Mauger, community managers s’occupent de la communication. Rachaelle Kiwa vient de nous rejoindre afin de développer les événements sur Lyon.

Tout ceci doit vous apporter une grande satisfaction, mais où en êtes-vous de votre propre recherche d’emploi ?
Quel plaisir d’entendre ou de lire dans les yeux des demandeurs d’emploi qu’on leur apporte beaucoup. Quelle satisfaction d’apprendre que mon initiative a permis leur recrutement. C’est exceptionnel.

Pour ma part, je recherche un emploi de Directeur commercial, de Directeur des ventes ou de Responsable Grands Comptes. Je commence également à me demander si je n’aurais pas ma place dans un cabinet de recrutement tourisme.

Pour contacter Bertrand GUISLAIN 
bertrandguislain@hotmail.fr
07 82 35 36 76
Les Rencontres #EmploisTourisme
sur LinkedInFacebook et Twitter

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.