by Valérie Desforges

Interview de Jesus Berecibar – Autodidacte assumé, Entrepreneur inspiré et un DRH bienveillant

#SAP #PASàPAS #KPF

0

Jesus Berecibar, je suis votre évolution professionnelle, vos méthodes de management, votre réussite et suis convaincue que nos lecteurs, plus précisément les dirigeants, seront intéressés par votre vision de gestion de l’entreprise qui va à contrario de ce qui se pratique actuellement en France et qui pour autant fait de vous un leader de fait sur le marché français. Avec des chiffres à la clef.

Un peu mot pour vous présenter ?

Mes parents sont arrivés d’Espagne à Fontainebleau, à l’époque où les soldats américains étaient basés dans le château.  J’ai eu une enfance heureuse entouré d’une famille aimante. Mon plus fort souvenir est sans nul doute mon premier jour de maternelle. Je me revois « hurler » en appelant ma mère à travers les grilles fermées. Depuis ce jour-là, c’était décidé, l’école n’était pas faite pour moi ! J’ai alors suivi un cycle court. Bac F3 puis vie active très tôt.

Quelles sont vos premières expériences professionnelles ?
Une fois entré dans la vie active, mon crédo a été : No limit. Tu sais apprendre et tu es capable donc ose ! J’ai alors exercé de nombreux métiers, et ce au gré de mes envies. J’ai une âme d’entrepreneur. Quand un métier qui me plait ne m’est pas ouvert, je crée la société qui m’emploiera dans le rôle qui me conviendra.

Les principales expériences qui m’ont permis de rencontrer des gens intéressants et m’ont fait grandir sont :

  • RTGB Productions  – production de spectacles et de disques – fondateur
  • LATITUDE 30 – Fondateur – Restaurateur. J’ai construit et animé un restaurant pendant plusieurs années
  • L’AFPA – Elève – Qui m’a appris ce qu’était un projet ERP et m’a permis de réorienter ma carrière
  • UNILOG – SSII – Développeur puis Chef de projet ERP
  • SAP – Consultant

Puis vous avez créé PASàPAS.
J’ai créé PASàPAS en 2007. L’objectif était clairement de travailler uniquement avec de « bonnes personnes » pour délivrer une expertise de très haut niveau à une époque où nombre de sociétés utilisatrices de solutions SAP se sentaient flouées par les différentes sociétés de services qu’ils faisaient intervenir.

Le concept de cette entreprise est simple et tient en une phrase

Il faut impérativement que l’humanité l’emporte sur l’ivresse du progrès et de la technologie.

  • Nous travaillons avec des Femmes et des Hommes et nous sommes au service de Femmes et d’Hommes.
  • Aucun projet, aucune ambition ne peut justifier de mettre à mal une personne. Quel que soit son rôle dans le dispositif
  • Associons financièrement nos équipes au capital de l’entreprise.
  • Soignons la relation. Faisons confiance à nos équipes. Faisons les grandir.
  • Ne mentons jamais à nos clients. Tenons toujours nos engagements.

Nous sommes restés droit à cet ensemble de valeur. Le résultat est qu’à ce jour :

  • 300 salariés
  • 50 m€ de CA
  • 43% du capital appartient au salariés.
  • 100% des salariés peuvent monter au capital
  • Turnover de 2% soit 8 à 10 fois moins que chez nos concurrents directs

Vous avez récemment fusionné, pouvez-vous partager avec nous vos motivations et les changements qui en découlent ?
Nous venons de fusionner avec la société KPF. Cela nous permet de couvrir un plus large spectre de compétences SAP et de pouvoir répondre présent sur des sujets tels que l’infogérance, les projets et le support des solution SAP.

Cette association fait de nous un leader de fait sur le marché français.

En dehors de votre vie professionnelle qui vous passionne, avez-vous des loisirs ?
La gastronomie tient une place importante dans ma vie. D’abord en tant que restaurateur puis en tant que client. J’aime les moments d’échanges autour d’une bonne table en compagnie de mes proches. J’adore également faire la cuisine. J’ai quelques spécialités comme par exemple le thon tataki en croute de sésame accompagné de riz coco et de légumes croquants à la teriyaki. C’est une recette de Jamie Oliver qui est mon maitre car avec lui, la cuisine est simple et savoureuse. 

J’aime voyager, aller à la rencontre d’autres civilisations, d’autres cultures. Ouvrir mon regard et mon cœur. Partager et me nourrir de tout ce que je vois. Mon plus beau souvenir est islandais alors que j’échangeais avec habitant dans un coin reculé de l’île. C’est pour des instants précieux comme celui-ci que j’aime aller ici et là. J’aime marcher dans des régions qui me sont inconnues, cela aiguise ma curiosité et fait travailler mon esprit vagabond. Il en ressort toujours des idées intéressantes. Certaines verront le jour et d’autres non.

Je ne suis pas un grand sportif mais j’aime passionnément jouer au golf. Ce sport est pour moi une opportunité de passer 4 heures dans l’intimité d’une partie. De voir les meilleurs louper des coups et les moins bons en réussir. L’humilité est omniprésente dans ces moments-là, à condition de ne pas vouloir s’en servir comme d’un ascenseur social.

Le livre audio a changé ma vie. Il me permet de lire en marchant. Mon meilleur souvenir « L’ombre du vent » de Carlos Ruiz. Le plus émouvant « Lettre d’une inconnue » de Stefan Zweig. C’est toujours un plaisir de s’inventer un détour pour pouvoir finir un chapitre.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.