by Valérie Desforges

#interview de Lucie Desnos, fondatrice du site web Animaux en Entreprise

#animaux #animauxenentreprise #LucieDesnos #entreprise #bienetre

0

C’est grâce à Twitter que j’ai découvert Lucie Desnos. Lucie annonçait le lancement de son site animauxenentreprise.com il y a encore quelques jours. Sensible à la cause animale, je n’ai pu m’empêcher de suivre son lancement. C’est fait ! Place à l’interview de Lucie afin d’en savoir plus sur son idée qui ne peut laisser indifférents les amoureux des animaux.

Lucie, pour quelles raisons avez-vous créé le site animauxenentreprise.com ?

Les animaux au bureau, ce n’est plus une nouveauté. On en entend parler un peu partout, et on en apprend les avantages à droite et à gauche. En voici les principaux : la baisse de l’absentéisme, le facteur de bonne ambiance, la réduction du stress, l’augmentation du bien-être des salariés, la hausse de la productivité.

Aucune loi en France n’interdit la présence d’un animal de compagnie en entreprise (sauf dans les administrations et les grandes surfaces alimentaires). Il faut toutefois avoir l’autorisation de son employeur et des collègues, et penser à assurer son animal !

Comment savoir quelles entreprises l’autorisent déjà en France ? Comment se référencer si on est une de ces entreprises ?

J’ai toujours eu des animaux dans ma vie. Un caniche noir, Ébène, lorsque j’étais enfant, puis une Silky Terrier, Princesse, pendant mon adolescence. Trois hamsters : Vanille, Jasmine puis Mimi pendant mes études supérieures. J’ai été famille d’accueil pour un chat, Happy, et un chien, Filou. J’ai fait de l’équitation pendant quelques années. Et j’ai fini par adopter Neiko, un teckel à poils long, en août 2017.

Je suis de nature assez introvertie. J’ai beaucoup de mal à lancer une discussion avec quelqu’un que je ne connais pas ou peu. Je suis loin d’être une grande bavarde, donc quand j’ai Neiko avec moi, ça me permet d’avoir un premier sujet à aborder.

Il y a 4 ans, pendant mes études supérieures, je suis partie m’expatrier un an en Ontario, au Canada. J’avais à peu près 8 ou 9 mois de cours à effectuer. Le rythme était intense, les cours demandaient beaucoup de travail et les partiels étaient une partie assez stressante. L’université dans laquelle j’étais, Brock University, proposait pas mal d’activités pour nous permettre de décompresser et d’atténuer la pression des partiels : yoga, événements, et… dog therapy ! Ils nous mettaient à disposition une salle avec des chiens de soutien émotionnel, accompagnés par leur propriétaire bien sûr. L’idée de faire venir des animaux dans une université était en elle même assez originale, mais que l’on puisse venir jouer avec eux, parler avec les propriétaires et se détendre en les caressant était exceptionnel. On avait l’impression d’être dans un environnement en dehors du temps. Autant dire que lorsque je suis rentrée en France, c’était quelque chose qui me manquait beaucoup en période de partiels ou de stresse intense !

Lorsque j’ai adopté Neiko, j’avais déjà un CDI dans la formation numérique. J’avais choisi un moment dans l’année où j’avais moins de travail, pour pouvoir rentrer tôt et profiter de nos premières fois ensemble et surtout pour me lancer dans son education ! J’avais tout préparé : lit douillet, jouets à volonté, pipi pads, laisse, croquettes, friandises pour l’éduquer etc… Bref, tout était prêt !

Mais ce que je n’avais pas préparé suffisamment c’était mon mental ! Savoir qu’on va le laisser seul la journée, c’est une chose. Le faire, cela en est une autre…

On rencontre toujours des situations plus ou moins stressantes au travail, on subit la pression de toujours faire mieux et de meilleure qualité. On nous demande d’être le plus productif possible dans un temps restreint.

Rentrer à la maison, aller balader Neiko, le faire jouer, c’était une sorte d’exutoire. J’aurai voulu reproduire cet effet décompressant au travail. Quelques mois avant l’été 2018, j’ai osé poser LA question qui me trottait dans la tête : “est ce que je peux amener Neiko au bureau ?”. Mes collègues étaient d’accord, mais la direction a refusé, dommage…  Sans compter que cela m’aurait permis de rester plus tard, tout en me forçant à prendre l’air toutes les quelques heures.

Suite à ce refus catégorique, j’ai commencé à chercher en ligne s’il y avait des entreprises basées en France qui étaient Petfriendly, et qui osaient le proclamer en ligne ! Je me suis très rapidement rendue compte qu’il y en avait peu. C’était très souvent de grands groupes internationaux tels que Purina, Mars Petcare, Google… Face à ce constat, j’ai laissé de côté mon idée (folle) d’amener mon chien au bureau. Quelques mois plus tard, on m’a débauchée afin de devenir consultante.

Lorsque j’ai signé mon nouveau CDI, je n’ai pas osé poser cette fameuse question à ma DRH. J’avais peur d’essuyer un autre refus, mais surtout, on m’avait déjà offert un à deux jours de télétravail par semaine. C’était une chance suffisante et je n’avais pas envie de pousser le bouchon plus loin.

Au bout de quelques mois, j’ai quand même craqué, je me suis dite : “Allez ! Tu travailles dans un espace de coworking ! Peut être que c’est autorisé ! Et puis, les collègues semblent être ok !”. Manque de bol, ce n’est pas le cas dans cet espace là…

Ce nouveau refus m’a vraiment poussé à me lancer dans la création du site Animaux en Entreprise. Je trouve ça dingue qu’aux Etats-Unis, en Allemagne, aux Pays-Bas, en Angleterre c’est monnaie courante de voir un chien au bureau, et que nous n’en sommes qu’aux balbutiements de cette tendance en France.

L’entreprise qui a vraiment lancé l’idée en France, c’est Purina. Elle a lancé un programme afin de promouvoir les animaux sur le lieu de travail. Il me semble d’ailleurs que seulement 3 entreprises se sont associées au programme en France… C’est peu ! Il y a pourtant d’autres entreprises qui le font, sans le communiquer.

En souhaitant développer le premier site internet référençant les entreprises Petfriendly en France, il a fallu que je trouve ces fameuses entreprises qui accueillent déjà les animaux de leurs collaborateurs dans leurs locaux : SantéVet, Cadeau Maestro,…

J’ai dû chercher par mots clef sur Google : “chien au bureau”, “animaux en entreprise”, “chat au bureau”, “chien au travail”, “Entreprise Petfriendly”… J’ai fait de même sur Twitter et Instagram, en scrollant énormément sans m’arrêter aux deux ou trois premières pages de résultats. C’est du boulot !

J’ai officiellement lancé Animaux en Entreprise lundi 29 octobre 2018. Il a directement été très bien accueilli par les internautes, il reste toutefois à convaincre les entreprise des bienfaits que peuvent apporter les animaux auprès de leurs collaborateurs.

Le site est gratuit et a pour vocation de le rester. Je ne pense pas que l’on devrait payer pour accéder aux entreprises qui sont en faveur de cette initiative. Ceux qui le souhaitent peuvent faire un don pour soutenir son développement, directement sur le site web.

Ce site est un moyen de valoriser les entreprises Petfriendly, tout en unissant amoureux des animaux à tous les postes de l’entreprise. Ce site m’aurait été utile à l’époque où je cherchais un premier emploi.

J’aimerais développer ce site sur l’ensemble des entreprises en Europe et créer une gamme d’accessoires facilitant les trajets avec nos amis canins et félins, mais ça, ce n’est que de l’ordre d’imaginaire pour l’instant !

Je vous souhaite une pleine réussite Lucie. Pour les dirigeants qui souhaitent rejoindre le site de Lucie, voici son site web animauxenentreprise.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.