by Valérie Desforges

Interview du docteur Jean-Hugues Bozon, Vétérinaire Chirurgien, au sein de la clinique vétérinaire Hopia à Guyancourt

#Bozon #veterinaire #Hopia #Versailles #Guyancourt

1

Miss Konfidentielle est ravie d’interviewer le docteur Jean-Hugues Bozon au sein de ses nouveaux locaux Hopia situés à Guyancourt. Le docteur Jean-Hugues Bozon est un vétérinaire de haut niveau reconnu en France et à l’international pour ses compétences professionnelles et ses qualités humaines.

Bonjour Jean-Hugues,

Pour quelles raisons avoir déménagé votre clinique vétérinaire bien placée au cœur de Versailles depuis 1996 à Guyancourt en avril 2019 ?

Notre développement depuis plus de 20 ans notamment en imagerie (scanner – 2 échographes), en chirurgie cardiaque et en secteur de soins intensifs ont nécessité l’achat de matériel volumineux rendant l’espace de Versailles inadapté. Nous avons donc pu multiplier notre surface par 4 passant à une surface de 850 m2. De plus notre activité d’urgentiste exige la possibilité d’un stationnement à proximité ce que nous avons désormais avec notre parking privé de 33 places.

De plus, nous réalisons fréquemment des hospitalisations longues (8-15 jours ou plus) d’animaux malades ou blessés et les propriétaires peuvent aujourd’hui passer du temps ou dormir le soir avec leur compagnon dans des espaces privés individuels. Pour ce faire, il nous fallait définitivement plus d’espace.

Le choix de Guyancourt s’est imposé en raison de son environnement verdoyant et la possibilité de promener confortablement les animaux. En raison de l’emplacement extrêmement facile d’accès (direct de Paris ou de la province par l’autoroute A13 ou A12 sans feu)cette zone industrielle moderne de Guyancourt s’est imposée comme idéale.

Nous avons dans notre clientèle quelques personnes à mobilité réduite aussi sommes nous sensibles à rendre notre nouvel établissement adapté pour eux. 

Enfin, notre site Internet www.hopia.fr fut également à l’image de la clinique totalement remastérisé afin de présenter nos activités. C’est un travail considérable et sans fin. 

Afin de mieux vous connaître. Pouvez-vous nous parler de vous ?

Je suis né en région parisienne de parents scientifiques (dentistes). D’abord attiré par le sport de haut niveau, j’ai failli devenir skieur professionnel, mais mes parents en ont décidé autrement à l’époque. Néanmoins j’ai toujours gardé le goût de l’entraînement et l’envie de la performance, c’est d’ailleurs peut être grâce au sport que j’ai pu persévérer pour obtenir après plusieurs tentatives… le concours d’entrée aux Ecoles Vétérinaires Française. 

Puis j’ai immédiatement compris que mon choix allait s’orienter vers la chirurgie. Confronté aux graves blessures au genou de mes amis skieurs j’ai voulu comprendre comment réparer les genoux des animaux. Cela m’a conduit à me spécialiser en chirurgie orthopédique au début de mon exercice. Puis petit à petit la chirurgie du détail (microchirurgie) m’a passionné (orl, vasculaire…).

J’ai eu des maîtres en chirurgie qui m’ont enseigné cet art (Le Dr BOUVY, le Dr DURPE, le Dr ROSIN, enfin le plus exceptionnel le Dr UESHI). Depuis maintenant près de 10 ans et après un passage en Asie – je me consacre à la chirurgie cardiaque à cœur ouvert sous circulation extra-corporelle. Cette activité est à mon sens la chirurgie de l’extrême, la plus complexe et la plus extraordinaire que je pratique. C’est la chirurgie de l’impossible au cours de laquelle aucune faute n’est permise. C’est une formidable aventure humaine en équipe car 10 personnes sont nécessaires pour une intervention sur une durée de 6 à 15 heures parfois et une semaine de soins intensifs. Outre le caractère excessivement complexe de la procédure, le plus difficile dans l’apprentissage de cette chirurgie est de ne pas abandonner. 

Aujourd’hui, je partage essentiellement mon activité de chirurgien entre cette chirurgie cardiaque à cœur ouvert, la chirurgie orthopédiques, la chirurgie neurologique (hernies discales, tumeur cérébrale…).

Avec toutes vos activités, trouvez-vous encore le temps de vous détendre ? 

Bien sûr. J’ai la chance d’avoir de merveilleux enfants, une femme exceptionnelle, une sœur et des parents formidables avec lesquels je partage l’essentiel des mes activités. Je lis peu pour me détendre, mes lectures étant surtout professionnelles. Je trouve mon équilibre dans quatre activités sportives que je pratique régulièrement mais pas assez à mon goût : la course à pied (ancien marathonien 2h40) le vélo, la natation et le golf (Champion de France Sénior par Equipe 2018), seule activité sportives où je peux encore progresser et performer malgré l’âge ….. mais que c’est difficile ! 

Le ski, les montagnes et nos animaux (quasiment tous des rescapés) restent dans mon ADN.

Pleine réussite Jean-Hugues dans cette nouvelle aventure !
Et un grand remerciement personnel pour toute l’attention accordée à Armani, mon berger malinois que vous avez sauvé à deux reprises. La seconde fois en collaboration étroite avec le Dr Antoine Bernardé du centre hospitalier vétérinaire Saint-Martin (Annecy) et son spécialiste de la chirurgie, le Docteur Francis Bernard qui lui a sauvé la vie puis permis de remarcher suite à une chute de 7 mètres en montagne. 

1 commentaire
  1. Thous dit

    Une super équipe de professionnels pour nos amis de compagnie dans la région de Versailles.

Répondre |
Annuler la réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée.