Morphopsychologie, que dit votre visage et celui des autres ?

Introduction

0

 

La Morphopsychologie vise à établir une corrélation entre les formes du visage d’un individu et les tendances de son caractère. Elle aboutit à une typologie, outil de diagnostic des potentiels humains. La morphopsychologie permet de mieux se connaitre et mieux connaître les autres. Un outil très pertinent dans la vie quotidienne et plus particulièrement sur le plan professionnel !

Elle est au confluent de deux sciences :

  • la MORPHOLOGIE (du grec MORPHE : forme) qui est l’étude de la forme et de la structure externe des êtres vivants;
  • la PSYCHOLOGIE (du grec PSUKHE : l’âme sensitive) qui est l’étude des idées, des sentiments, des comportements.

Cette approche scientifique est très ancienne :

Dès l’Antiquité, le problème de la dualité du corps et de l’esprit est posé. Platon (vers 427/vers 347) considère l’âme séparée du corps. Elle est immortelle et réminiscence d’un modèle parfait, celui des Idées, paradigme suprême. Aristote (vers 484/vers 322) croit au contraire à l’imbrication totale de l’âme et du corps.

C’est cependant à Hippocrate (vers 460/vers 377) que l’on doit la première typologie, celle des tempéraments : bilieux (entreprenant, décideur), nerveux (anxieux et mental), sanguin (émotif, emporté), lymphatique (statique, contemplatif).

Aristote est l’auteur d’un traité de physiognomonie. Il y étudie les ressemblances entre les hommes et les animaux (il inspirera La Fontaine). Tout en soulignant la symbiose entre l’âme et le corps, il donnera une approche ternaire de la personnalité (Spiritus, Animus, Corpus) qui correspond déjà aux trois niveaux de la pensée, de l’émotion et de l’action.

Dans l’ensemble des livres Kabbalistes, le Raza de Razin “Le mystère des mystères”, traite de la lecture du visage et des lignes de la main.

C’est au Docteur Louis Corman que l’on doit la plus récente recherche dans ce domaine, probablement la plus approfondie et la plus pertinente : la “morphopsychologie”. Celui-ci a exploré  les concepts de dilatation/rétraction, d’expansion et conservation, de réaction et d’adaptation au milieu. Il a étudié les correspondances entre les visages et les types planétaires. Enfin il est le premier à proposer une vision synthétique et dynamique.

Mes prochaines publications s’appuieront sur ses recherches.  

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.