by Valérie Desforges

Portrait de Diane Cardoso-Gomes : Education & Communication

#interview #dianecardosogomes

0

Bonjour Diane, suite à nos échanges professionnels très sympathiques, je suis ravie de vous interviewer aujourd’hui. Si je devais vous définir en deux mots, je choisirais l’éducation et la communication. 

Quel est votre parcours d’étudiante ?

Passionnée par les langues étrangères, j’ai choisi de m’orienter dès l’obtention du bac vers une formation en Langues Littératures et Civilisations Etrangères pour devenir professeure. 

J’ai obtenu mon Master 2 LLCE Espagnol à l’université de Paris Ouest Nanterre La Défense en 2010. Durant ce cursus, j’ai étudié les œuvres de grands écrivains espagnols et latino-américains. J’ai d’ailleurs fait la rencontre exceptionnelle au Salon du Livre à Paris d’un écrivain uruguayen reconnu, non seulement en Uruguay (pays situé entre l’Argentine et le Brésil) mais aussi à travers toute l’Amérique latine et en Europe. Il s’appelle Carlos Liscano, il a été directeur de la Bibliothèque Nationale de Montévidéo. J’ai rédigé plusieurs mémoires dans le cadre de mes études dont un sur son histoire bouleversante et personnelle vécue lors de la dictature en Uruguay entre 1972 et 1985. Cet écrivain est devenu un ami aujourd’hui, je l’ai revu lors de mon dernier séjour en Amérique du Sud en novembre 2017. L’importance des langues pour moi va au-delà d’un simple apprentissage, elles représentent une culture à part entière, tout un peuple et toute une Histoire avec un grand H. 

J’ai également obtenu un Master 2 Professionnel en Entreprises et Echanges Internationaux à La Sorbonne. J’ai pu acquérir des connaissances en finance, commerce, marketing, droit des affaires et de l’environnement, logistique, management interculturel et ressources humaines. 

Ces deux formations ont été enrichissantes personnellement et professionnellement.

Racontez-nous votre parcours professionnel 

Après l’obtention de mon premier diplôme, je suis partie vivre en Espagne pendant deux ans pour enseigner le français à mes élèves. Je pouvais ainsi continuer à perfectionner mon niveau en espagnol et faire découvrir notre richesse culturelle française. J’ai passé ma première année dans la province de Jaén, en Andalousie, puis la seconde année dans un autre établissement situé dans la région de Castille-La-Manche. J’adore la langue française et la transmettre était pour moi une magnifique expérience. Je voulais montrer à quel point cette langue associée à sa culture pouvait être passionnante. Le partage du savoir est primordial et d’avoir pu partager cela avec mes élèves restera inoubliable cependant je me suis rendu compte après ces deux années que je ne me voyais pas faire ce métier à long terme.

J’ai préféré reprendre une formation plus large en revenant à Paris en 2012 qui me permettrait de changer de carrière professionnelle. J’ai occupé deux postes au Ministère de l’Intérieur à la Délégation à l’information et à la communication. J’ai évolué rapidement au sein de l’unité veille internet et médias en devenant responsable adjointe. Je supervisais une équipe dans un contexte particulièrement mouvementé à la suite des nombreux attentats qui ont eu lieu sur le territoire national et international. J’ai également été chargée de mission à l’unité communication de crise. 

Avez-vous des passions, des hobbies ? 

J’adore le football, le tennis et le handball. J’ai pratiqué le football féminin pendant plusieurs années à haut niveau parallèlement à mes études qui a renforcé mon esprit d’équipe. Je soutiens l’équipe du Paris-Saint-Germain, je vais régulièrement au Parc des Princes. A l’approche de la coupe du Monde de football féminin en France du 7 juin au 7 juillet il est important de soutenir les filles également. A ce sujet, je soutiens le magazine « Les Sportives » d’Aurélie Bresson.

Je tiens une page personnelle sur Facebook « Paris Latina News » sur laquelle je propose aux personnes passionnées par l’Amérique latine et la péninsule ibérique des sorties culturelles liées à ces pays dans la capitale. 

Quelle est votre philosophie de vie ?

Il est essentiel de donner le meilleur de soi-même, de vivre ses passions intensément, de profiter des instants magiques avec les gens qu’on aime et bien sûr professionnellement faire un métier qui nous rend heureux.

Un dernier mot si vous le souhaitez

Je vous remercie pour cette interview et j’espère avoir de belles opportunités professionnelles très prochainement. 

Merci Diane pour ce moment de partage. Au delà de l’éducation et de la communication qui vous définissent bien, il y a la bienveillance et la droiture d’esprit. Deux qualités qui se font rares. Je vous souhaite de poursuivre votre carrière dans la direction qui vous permettra de donner le meilleur de vous tout en vous épanouissant.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.