by Valérie Desforges

Destination : l’Indre en Berry, terre de prédilection de George Sand

0

Miss Konfidentielle poursuit la mise en lumière des destinations françaises que nous allons (re)découvrir tout au long de nos vacances cet été ! Place à l’Indre en Berry, terre de prédilection de George Sand, écologiste avant l’heure. Ici, grands espaces et vastes horizons plantent un décor rythmé par le passage d’oiseaux migrateurs et peuplé de cistudes, biches et autres sangliers. Des oisillons en horde offrent une douce musique d’ambiance aux flâneurs qui, comme l’écrivaine amoureuse des herbes folles, sont convaincus que la beauté de la nature suffit à motiver l’envie de la protéger. 

Pour Sand, la nature détient le secret du bonheur

Matrice de son imaginaire, de son oeuvre et de ses convictions politiques, le Domaine de George Sand est une oasis de création et de liberté au coeur de la Vallée noire. En poussant ses portes, on entre dans l’intimité de sa célèbre occupante. Il flotte dans l’air la vivacité de longues conversations. La voix puissante de Delacroix commentant ses contemporains, les notes romantiques de Chopin qui s’évaporent dans l’air parfumé et les bons mots de Flaubert échangés avec la maîtresse de céans.

Au XVIIIe siècle, le travail d’herboristerie de Rousseau, suscite les vocations et les passions. Attachée à son terroir, Sand a composé son majestueux jardin à l’image de ses oeuvres : sous forme de chapitres. Jardins, vergers, roseraie, potager et bois forment un parc historique et romantique de 6 ha où il fait bon se ressourcer. Mais c’est la présence de mauvaises herbes prospérant en toute liberté qui différenciait celui-ci de ses voisins de l’époque. « Laissez verdure » résumait la méthode de jardinage de cette pionnière en herboristerie. Des plantes folles qui avaient, elles aussi, leur utilité, savamment employées dans des tisanes et autres remèdes qu’elle partageait avec ses proches !

Rencontre intime avec une justicière de la Terre

Si sa présence s’échappe de chaque mur et chacune des brindilles à Nohant, c’est bel et bien au musée de la Châtre qu’on la rencontre ! Le voyage passe ici par l’émotion suscitée par l’objet. jeune et discret, le lieu dévoile la fantastique vie de Sand, en toute intimité. Son format réduit impose naturellement les visites en petit comité. Mais, qu’à cela ne tienne, sa petitesse n’a d’égal que la richesse de contenu !

Décomposé en 4 chapitres ; L’oeuvre-vie, Le métier d’écrire, la nature et la liberté à tout prix, le musée expose ses grands engagements qui sont aujourd’hui, on ne peut plus d’actualité ! On y rencontre une femme intuitive qui fait du « berrichonnant » intelligible par toutes les provinces. Sa sensibilisation à la nature débute à Nohant où elle reçoit une double éducation en suivant les bonnes manières

de la bourgeoisie tout en plantant régulièrement ses bottes dans la boue ! Elle avait pour ambition d’établir un herbier du Berry et s’est rapidement imposée comme justicière de la Terre à travers son mode de vie et son engagement politique… Sand est l’un des ponts les plus robustes entre le passé et le futur en matière d’écologie.

“ Au bord des lacs humides,
Dans la brume des soirs,
De ses ailes rapides,
Effleurant les flots noirs,
Sur un flocon d’écume

Que le vent fait voguer,
Molle comme une plume,
Elle aime naviguer. ”

George Sand, La Reine Mab

Le Parc naturel régional de la Brenne s’étend sur 183 000 ha et compte une moyenne de 5 habitants au km2 en son coeur ! La Brenne forme une mosaïque de paysages constellée de bois, d’étangs et de prairies. Les oiseaux sont nombreux à faire escale dans cette zone humide d’importance internationale. Les amoureux de la nature viennent admirer le ballet sauvage de ces derniers. Cerfs, chevreuils et sangliers peuplent forêts et friches. La cistude d’Europe, petite tortue aquatique, y a même élu domicile ! Et côté flore, la Brenne recence près de 1 600 espèces végétales différentes ! 

La maison de la Nature et de la Réserve tout comme la maison du Parc proposent des sorties thématiques. Des guides expérimentés animent des visites captivantes autour de cette richesse ornithologique qui se dévoile au fil des saisons. Héron pourpré, pic noir et guifette moustac côtoient cistudes et amphibiens. Une nature surprenante qui se dévoile dans un respect mutuel.

Parenthèse forestière chez nos amis les bêtes

La gent animale est très présente dans les récits sandiens. Ils animent le monde que traverse les héros dans ses Contes d’une grand-mère, aux côtés des espèces humaines, végétales et minérales qui la fascine. La réserve zoologique de la Haute-Touche offre une immersion dans le bestiaire indrien d’aujourd’hui. Dans cette forêt de 436 ha, évoluent plus de 1 400 animaux dont beaucoup sont en programme international de sauvegarde. La Haute-Touche détient la collection de cervidés la plus diversifiée d’Europe. À leurs côtés, le monde animalier des 5 continents s’explore tout aussi bien à pied qu’à vélo.

Au-delà de son intérêt divertissant, le parc possède un laboratoire de recherche unique en France, qui souffle ses 20 bougies cette années. La diversité des espèces permet d’initier le public à la zoologie et à l’écologie. De mars à novembre, animations, visites guidées et conférences invitent à étudier les comportements et à appréhender les menaces qui pèsent sur la biodiversité telles que la raréfaction des espèces ou encore la dégradation des milieux naturels.

Palace de poche et de campagne

Une végétation à perte de vue et quelques fermes piquées çà et là… Voici l’ADN du Berry cher à George Sand. Connaissant le penchant de la Bonne Dame de Nohant pour la gastronomie locale nous pouvons aisément affirmer que cette dernière aurait été conquise par cette adresse ! La propriétaire des lieux, Valérie Boisson, a quitté Paris et la direction de l’école d’Alain Ducasse pour faire son nid à Mézières-en-Brenne.

Résidences et ateliers culinaires, chambres d’hôtes… Voici une adresse idéale pour passer quelques heures ou poser ses valises plus longtemps. En relation étroite avec la nature, Valérie et ses hôtes chef(fe)s animent des ateliers pour apprendre à jardiner son assiette et cultiver les saveurs nature(lle)s sans avaler la planète à chaque bouchée ! Sensible à l’écologie, notre sanglier en cheffe met à disposition 4 chambres d’hôtes dans lesquelles ses hôtes se sentent attendus et choyés. Côté table, on prend plaisir à se sustenter de mets faisant la part belle à la cuisine végétale et aux produits locaux !

Univers sandien au creux des jardins d’un château médiéval

George Sand a planté le décor de son roman Les Beaux Messieurs de Bois-Doré au château de La Motte-Feuilly, erigé aux XIV et XVe siècles. Deux tours imposantes, dont un donjon hourdé et une tour-porte avec machicoulis, et une chapelle subliment la forteresse indrienne. Avec son jardin à la française et son sanctuaire pour animaux fermiers, le parc est la quintessence de la campagne. Enracinés entre profondes forêts et bourgs discrets, au coeur même d’un village qui ne compte qu’une cinquantaine d’habitants, les lieux invitent à laisser flotter ses pensées dans un cadre d’exception.

Quelques arbres historiques y sont ancrés. On compte plusieurs tulipiers de Virginie datant d’avant la Révolution et un gingko biloba. S’ajoute un if millénaire sous lequel se serait assoupie Jeanne d’Arc. Son âge réel est inconnu mais il est réputé pour être le plus ancien de la région ! Un lieu authentique et caché qui nous plonge dans l’univers inspirant de Sand pour qui, rien n’égale le repos des campagnes ignorées.

L’if monstrueux, qui date du temps de Charlotte d’Albret, appuie ses vénérables segments affaissés sur des quartiers de roche pieusement disposés pour soutenir sa monumentale décrépitude.” Les Beaux Messieurs de bois-Doré, 1857

Afin d’organiser votre séjour, vous pouvez consulter www.berryprovince.com et www.indreberry.fr

Le département de l’Indre et l’Agence d’Attractivité de l’Indre s’associent pour vous offrir des vacances bien méritées dans l’Indre en Berry. Venez tenter votre chance et remportez l’un des 1 000 séjours en jeu d’une valeur maximale de 250€ dont : 100 séjours clé en mains et 900 séjours liberté. Une idée bien sympathique !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.