by Valérie Desforges

Destination Bien-Etre – PRIMARD, la nouvelle adresse des Domaines de Fontenille

0

Miss Konfidentielle vous conte une histoire. ll était une fois… une demeure du XVIII ème siècle, nichée au cœur de la Vallée de l’Eure, entre collines verdoyantes et forêts profondes. Primard, la nouvelle adresse des Domaines de Fontenille, a tout d’un conte de fées contemporain. Un Domaine sur les bords de l’Eure, de sublimes jardins dessinés par Jacques Wirtz, des douves où l’on peut se promener en barque, une roseraie fabuleuse, une ferme avec des animaux en semi-liberté, un étang qui scintille au loin avec une île… C’est là, entre Anet et Giverny, que Frédéric Biousse et Guillaume Foucher ont choisi d’exaucer les vœux des citadins épuisés en quête de déconnexion urgente en créant un refuge champêtre 5 étoiles chic et décontracté.

L’esprit Fontenille, l’hospitality d’aujourd’hui

Après Le Domaines de Fontenille dans le Luberon, Les Bords de Mer à Marseille, Les Hortensias à Hossegor, 70 Hectares… & l’Océan à Seignosse, Santa Ponsa et Torre Vella à Minorque, Primard complète la collection d’hôtels de caractère des Domaines de Fontenille…

Raffinée mais ancrée dans le terroir. Chaque maison raconte une histoire en harmonie avec son environnement. Son histoire. Une histoire d’émotion, où la sensation de vivre des moments rares dans un lieu d’exception compte autant que le raffinement du décor. Frédéric Biousse et Guillaume Foucher ont ouvert la voie à une autre idée du luxe. Le temps, l’espace et le sens. Tout ce dont on rêve aujourd’hui.

 Authenticité, bien-être, naturalité, simplicité et élégance, retour à la terre et valorisation du terroir, respect du patrimoine, éco-responsabilité et circuits courts, sens du collectif, découvertes gastronomiques et culturelles … Dans les plus beaux sites d’Europe. Des mots qui bien souvent sont jetés sur le papier, comme des slogans marketing, mais qui se révèlent vides de sens. Aux Domaines de Fontenille, le vin qui est servi sur nos tables est le nôtre, l’huile d’olive qui assaisonne les salades provient de nos champs d’oliviers, les légumes cuisinés par nos Chefs poussent dans les potagers que nous créons dans nos propriétés. Quand nous rénovons des bâtiments anciens, nous nous entourons des meilleurs artisans pour respecter au mieux leur identité et leur singularité. Nous décorons nous-mêmes nos intérieurs. La musique que nous y diffusons est celle que nous aimons. Et ce n’est pas un hasard si nous accordons tant d’importance aux jardins qui entourent nos maisons : ils en sont l’âme. L’Homme de Fontenille rêve et s’émerveille de nouvelles découvertes, de nouveaux paysages et de nouvelles rencontres. Il est épicurien, aime le bon vin, retrouver sa famille, les soirées entre amis, les plats généreux et simples comme les expériences gastronomiques les plus poussées. Il respecte la beauté, qu’elle soit naturelle ou fruit d’un travail laborieux. Il valorise l’effort collectif avant la reconnaissance individuelle.
Il sait prendre son temps et accorder du temps à celles et ceux qui l’entourent. L’Homme de Fontenille a la tête dans les nuages et les pieds fortement ancrés dans le sol. 
Frédéric Biousse et Guillaume Foucher

Maison d’eau

Plus de quarante hectares, très loin de la frénésie du monde, au plus près de la nature.

Pour les Parisiens et tous les amoureux d’authenticité, une retraite secrète cachée dans les méandres de l’Eure, pour une fugue d’un week-end ou un retour aux sources de quelques jours.

Charme classique

Une allée bordée de buis enjambe les douves par un pont de pierres et mène à la cour d’honneur d’une maison noble de pur style Directoire. Avec ses lignes claires et simples, cette Maison sur l’Eure raconte la quintessence d’un XVIII ème siècle finissant : succession de salons en enfilade, petit boudoir, grande cuisine ouvrant sur une terrasse, lambris d’époque, parquets de chêne et cheminées anciennes…. Les plans d’origine et les éléments de décoration anciens ont été préservés pour garder l’âme de la maison.

La propriété compte plusieurs dépendances, la Maison du Lac, la Maison du Verger, le Barn avec le spa et l’espace remise en forme, une très belle salle de réception qui s’ouvre sur le potager…

40 Chambres et Suites se déploient ainsi sur l’ensemble Domaine : elles ont toute en commun de s’ouvrir sur des jardins magnifiques.

Certains lieux dégagent un charme mystérieux, Primard en fait partie. Magique.

 Primard porte toute l’élégance de la tradition française. Une maison noble mais non ostentatoire, posée sur l’eau, ancrée dans la terre, calme et sereine. Une maison cachée qu’il faut chercher avant de la découvrir… Elle se révèle au fil de la journée, des saisons et de l’eau.  Guillaume Foucher

Les jardins de Primard

 Primard est avant tout un jardin… Ordonné et structuré, mais qui recèle des trésors de poésie. Il y a une véritable adéquation entre la nature et l’architecture, un équilibre parfait, grâce à la vision subtile de Jacques Wirtz  Frédéric Biousse

Les jardins de Primard ont été dessinés il y a plus de 30 ans par Jacques Wirtz, paysagiste internationalement renommé et auteur notamment des jardins du Carrousel du Louvre et des Tuileries. L’harmonie naturelle entre la maison, la structure des jardins et la nature sauvage environnante animée par l’eau, crée un univers d’un romantisme fou… Des arbres séculaires, des prairies, des massifs fleuris, une serre, un verger et plus de 300 variétés de roses : la nature apprivoisée, respectueusement.

Le potager du Domaine, conduit en permaculture par le jardinier historique du Domaine, fournit le chef Éric Frechon en fruits, légumes et herbes fraîches. L’idée de local, de produits de saison, ultra-frais prend son vrai sens.

Un nouvel art de vivre à la française

Si Primard revendique le xviiième siècle qui l’a vu naitre, la décoration bouscule la tradition et redéfinit un art de vivre vibrant de couleurs pastel, de clins d’œil facétieux, ou nature et culture, passé et futur se télescopent librement.

Joie de vivre et décalages, légèreté et insouciance

Un état d’esprit que l’on retrouve aussi dans le service, impeccable et attentionné, tout autant que discret et chaleureux.

 Primard ne se prend pas au sérieux. Primard est conscient de son histoire mais s’en amuse et se moque des codes en les twistant d’une bonne dose d’espièglerie, avec des ruptures ludiques qui viennent casser son classicisme.  Guillaume Foucher

De l’Art !

L’art et les Domaines de Fontenille, une histoire d’amour.
À Primard, les œuvres s’inspirent évidemment de la nature et confrontent les points de vue.

Les dessins du xviiième siècle voisinent avec les roses de Pierre-Joseph Redouté, le salon aux champignons accueille des dessins d’Ethan Murrow, les photographies d’artistes contemporains dialoguent avec les dessins de jeunes artistes illustrateurs naturalistes, comme Valentine Plessy et Thibaut Dapoigny. Tout naturellement.

L’Artisanat

Pour réussir la renaissance de Primard, il fallait des complices talentueux. Les plus grandes maisons françaises ont joué le jeu : Maison Pierre Frey, Gien, la Faïencerie de Charolles ou encore la Maison Sarah Lavoine, des créatrices d’art de la table comme Sylvie Coquet, Elisabeth Monroy et Isabelle Poupinel, Tectona pour le mobilier outdoor … Veuve Clicquot fait pétiller le bar Des Ronds dans l’Eau, aménagé sur un deck au bord de la rivière, avec les fauteuils en rotin tressé de la Maison Louis Drucker. Juste équilibre entre respect du patrimoine et audace créative.

À la table du chef multi-étoilé Éric Frechon

Toute la restauration de Primard est signée Eric Frechon, mentor de la gastronomie des Domaines de Fontenille. Une cuisine résolument ancrée dans le terroir normand et francilien, qu’elle soit gastronomique, d’inspiration bistrot ou familiale. À chaque moment ses envies.

Restaurant gastronomique Églantine

Eric Frechon ose une gastronomie pure et sans fioritures,qui met en scène la puissance brute de la nature. Ici le luxe n’est pas dans une surenchère de sophistication, mais dans l’excellence des meilleurs produits locaux, nobles ou modestes. Mais toujours magnifiés avec respect et délicatesse. Eric Frechon secondé par le chef exécutif des lieux Yann Meinsel a imaginé une carte à l’image de l’environnement naturel exceptionnel. Chaque plat rend hommage au produit, toujours reconnaissable visuellement, dans une mise en scène qui le sublime sans jamais le dénaturer.

 J’ai choisi des produits que j’adore, typiques du terroir normand et francilien, parfois très modestes, comme le merlan, ou injustement délaissés, comme le cabillaud. Ils ont leur place aux côtés de la sole et du homard, si on les travaille en finesse, en allant au bout des choses. Je voulais une gastronomie épurée et élégante, qui sublime la vérité du produit avec un minimum d’artifices. Mais chacun sait que la simplicité pure cache énormément de travail… Il s’agit d’aller au-delà de la cuisine, d’apporter autre chose, en créant une surprise, un spectacle dans l’assiette, dont on se souviendra longtemps. Eric Frechon

Le Bistrot Octave

Ambiance champêtre décontractée pour le plaisir de se régaler de bons petits plats de tradition. La star, c’est la grande cheminée où rôtissent viandes maturées et volailles fermières. Ici, Eric Frechon revisite les grands classiques de la cuisine bourgeoise des belles maisons, du gratin dauphinois à la sole meunière. Mais aussi les recettes signature des brasseries parisiennes qui ont le goût d’une petite madeleine, tartare de bœuf au couteau ou cheeseburger fumé à la cheminée. Dès les beaux jours la terrasse s’étend sur l’herbe entre les pommiers et les cerisiers, la nappe en lin est de sortie, la joie de vivre des moments de vie précieux aussi.

La Table d’hôtes

L’ancienne cuisine de la Maison sur l’Eure se transforme en salle à manger privée, pour 2, 4, 6 ou 12 convives autour de la grande table centrale, ou en terrasse, au bord de la rivière. Le Chef cuisine devant ses invités, entre la cheminée d’époque et le fourneau La Cornue. Esprit de famille comme à la maison. On pose les plats au milieu et chacun choisit ce qui lui fait plaisir. Des produits de saison tout frais, du partage, le bonheur de se retrouver, de papoter, de prendre son temps. Un moment à part, avec un chef rien que pour soi. « L’un des plus beaux lieux de la maison », selon Eric Frechon.

Bars Des Ronds dans l’Eau

Le bonheur de la conversation et de l’insouciance, rien d’autre. Le bar de la Maison sur l’Eure sert cocktails bien frappés, vins sélectionnés et champagnes Veuve Clicquot dans les salons ou sur la terrasse face à la rivière. Autant dire là où le cœur de Primard palpite en permanence.

La serre de la roseraie joue les jardins d’hiver romantiques à l’heure du thé. Cafés, jus de fruits frais et douceurs maison à disposition.

Enfin, au bord de l’Eure, un deck en bois adossé à la berge surplombe la rivière. Un bar Veuve Clicquot, comme un ponton au bord de l’eau. Atmosphère guinguette chic, rosiers du jaune légendaire de Veuve Clicquot, guirlandes de lumière qui se reflètent dans l’eau. Attendons la nuit.

Détente nature. Le premier spa Susanne Kaufmann en France

Quatre cabines de soin dont une double, dans un spa de 450 mètres carrés tout en bois qui se fond dans l’environnement…  Le premier spa Susanne Kaufmann de France.

Les soins et massages suivent les protocoles élaborés au cœur des Alpes autrichiennes. Créés à partir d’essences naturelles précieuses, d’huiles, de plantes et de substances pures non transformées, les cosmétiques Suzanne Kaufmann constituent l’une des marques de soins naturels et bio les plus reconnues dans le monde.

L’occasion de partager une vision holistique du bien-être et de la beauté, avec des soins bio ultra-concentrés en actifs végétaux. Respectueux de la peau et de la nature.

Reprendre son souffle

Plonger dans la piscine extérieure chauffée, se ressourcer au sauna, au hammam, se revigorer le corps et l’esprit avec les deux jacuzzis, un chaud et un froid. Courir dans les bois en compagnie des chevreuils. Sillonner la campagne à vélo. Mais aussi peaufiner ses performances à la salle de fitness. Flâner sur l’Eure en canoë, apprendre à pêcher à ses enfants, ou au contraire, s’étendre sur un transat face à l’Eure et laisser passer le temps…

Petits bonheurs en liberté

À 5 minutes de voiture, le Golf Parc Robert Hersant partage avec Primard le même environnement naturel exceptionnel.

Un 18 trous prestigieux pour affûter son swing sur l’un des plus beaux parcours d’Europe. Aux environs de Primard, on explore la vallée de l’Eure autour de Pacy sur Eure, on visite le magnifique château renaissance d’Anet, la forêt de Rambouillet, Vernon, le château la Roche-Guyon… et, bien entendu, les célèbres jardins de Claude Monet à Giverny. Le maître de l’impressionnisme savait bien que le bonheur est dans la nature.

PRIMARD
1 route de Bueil
28260 Guainville

Bon séjour ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.