by Valérie Desforges

#Gouvernement : 4 grands axes pour poursuivre la transformation de la France

#politique #France

0

Les vacances estivales sont bel et bien terminées et les Français attendent beaucoup du Gouvernement. Ce dernier nous annonce que l’action menée dans les prochains mois continuera de suivre les axes qui l’ont structurée jusqu’à présent. Petits rappels afin de nous rafraîchir la mémoire et point de vue de Benjamin Griveaux, porte-parole du Gouvernement.

Les 4 grands axes

  • Libérer, en poursuivant la transformation économique du pays, avec la loi PACTE qui permettra aux entreprises, au premier rang desquelles les TPE et PME, de croître et de se transformer plus rapidement et de mieux partager les fruits de leur croissance, et l’entrée en vigueur de la loi « Avenir professionnel » ;
  • Protéger, en bâtissant « l’Etat Providence du XXIe siècle » : Plan Pauvreté présenté mi-septembre, réforme de l’hôpital et de la prise en charge de la dépendance, transformation de notre système de retraites, mesures pour la cohésion des territoires ;
  • Investir, en se focalisant notamment sur les mobilités, via le projet de loi d’orientation des mobilités (LOM), pour mettre fin à l’assignation territoriale, et sur la transition énergétique ;
  • Unir, en poursuivant notre action en matière d’éducation, avec en particulier l’extension du dédoublement des classes aux CE1 de REP+ et aux CP de REP, en avançant sur la question du service national universel, avec les arbitrages qui seront rendus, et en continuant à faire de la sécurité et de la défense une priorité.

« Le Premier ministre présentera prochainement la traduction budgétaire de cette stratégie », a déclaré Benjamin Griveaux. Le budget exprimera des « choix politiques forts et clairs », avec des hausses franches dans des domaines prioritaires, notamment l’éducation et la formation, la sécurité et la défense, et la transition écologique, et d’autres en baisse, pour « les politiques qui ne fonctionnent pas bien » actuellement, comme celle du logement : « 40 milliards de dépense et 4 millions de mal logés : on dépense plus que nos voisins et on a plus de gens mal logés », a conclu le porte-parole du Gouvernement.

« Rien ne nous fera dévier de la stratégie qui a été décidée par les Français et que nous mettons en œuvre depuis maintenant un peu plus d’un an. Nous allons au contraire poursuivre son déploiement », a souligné Benjamin Griveaux, porte-parole du Gouvernement.

Source : Gouvernement Français

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.