by Valérie Desforges

#Fiscalité : tout comprendre sur le prélèvement à la source

#politique #economie #France #revenus

0

De nombreux changements sont annoncés en cette rentrée. Tel que le prélèvement à la source qui inquiète de nombreux français. Mauvaise compréhension ? Crainte de perte du pouvoir d’achat ? Désagrément d’avoir un employeur informé de tous nos biens ? Incertitude sur le bon fonctionnement informatique ? Un site internet de la Direction générale des finances publiques nous explique tout du nouveau mode de paiement des impôts sur le revenu qui entrera en application le 1er janvier 2019 en France.

Le site prelevementalasource.gouv.fr propose des guides, des questions vrai-faux, des vidéos, des cas pratiques (jeunes parents, futurs retraités, exploitants agricoles, jeune actif, salarié récemment augmenté, commercial dans une PME…), un abécédaire ou encore une foire aux questions, qui nous permettent de comprendre comment fonctionne le prélèvement à la source et de répondre à nos questions.

Vous pouvez également vous adresser à l’administration fiscale :

  • par téléphone au 0811 368 368 (prix d’un appel + 0,06 € par minute) ;
  • par la messagerie de « mon espace particulier » sur impots.gouv.fr ou auprès des guichets de l’administration fiscale.

Rappel :

Le ministère de l’Action et des comptes publics rappelle dans une lettre aux contribuables qu’à partir du 1er janvier 2019, nous paierons notre impôt au fil des revenus perçus et qu’il s’adaptera chaque mois au montant des revenus versés.

Aucune démarche particulière de notre part ne sera nécessaire, sauf si nous souhaitons opter pour l’individualisation du taux de prélèvement au sein de notre couple ou pour sa non-transmission à notre employeur. Nous continuerons à déposer une déclaration de revenus chaque année. Elle permettra de faire le bilan de nos revenus de l’année précédente, de l’impôt prélevé à la source et des dépenses effectuées donnant droit à réduction ou crédit d’impôt, qui nous seront restitués à ce moment-là, comme c’est déjà le cas.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.