by Valérie Desforges

Grottes et trous bleus : des idées destinations plongée !

#sport #plongée #diving #PADI #CMAS

0

Amateurs de plongée sous-marine, voici des spots proposés par TribloO et testés par Miss Konfidentielle. Un sport à pratiquer bien encadré. Pour cela, il est indispensable de suivre une formation PADI (internationale) ou CMAS (française). 

Grottes et trous bleus, pour quels plongeurs ?

Avant de vous présenter quelques endroits paradisiaques, il est important de parler de quelques règles de sécurité lorsque l’on s’apprête à plonger à l’intérieur de grottes ou dans les trous bleus. Et même si l’objet de cet article n’est en aucun cas de parler de “plongée tek”, car nous restons ici dans un cadre “loisir”, il est toujours important de prendre les bonnes précautions.

A commencer par l’expérience du plongeur. Même si ces plongées sont accessibles à des plongeurs assez peu expérimentés, un minimum d’expérience est tout de même nécessaire pour éviter un coup de stress ou tout simplement un accident. Je témoigne en Egypte ! Dans un trou bleu, une mauvaise “flottabilité” pourrait engendrer du stress, une surconsommation d’air… sans parler du risque de se retrouver à une profondeur dangereuse.

Il est primordial également d’être parfaitement sûr de votre matériel de plongée, en particulier de votre détendeur, votre gilet stabilisateur, mais aussi de votre masque. Pensez à faire réviser votre détendeur et votre stab avant de partir en voyage, particulièrement si vous n’avez pas plongé depuis plusieurs mois. Si vous utilisez le matériel d’un centre et que vous avez un doute sur l’état, n’hésitez surtout pas à le faire changer ou simplement de ne pas plonger. Mieux vaut s’abstenir que d’encourir des dangers inutiles.

Lorsque vous accédez à des lieux relativement confinés comme des grottes, veillez à rester encore plus prudent que la normale à votre consommation d’air et ce qu’il vous reste. Enfin, pour ce style de plongée, la notion de binôme est très importante (enseignement PADI). Ne vous perdez jamais de vue, aidez-vous et tout ira bien. D’où l’importance de choisir un bon binôme dès le départ. Même suggestion, si un binôme vous est imposé et que vous n’avez pas confiance, dites-le au divemaster. Mieux vaut en changer ou ne pas plonger.

Deux derniers points capitaux, pour les plongeurs susceptibles de subir une “narcose” (1). Si la plongée va au-delà de vos capacités physiques et que vous pensez possible de “narcoser”, mieux vaut rester à terre ou sur le bateau. Si vous n’avez pas de montre de plongée.. erreur.. la montre vous permet de connaître votre profondeur, donc vos limites et paliers.

Plonger dans le célèbre trou bleu de Dahab en Egypte

Sur la côte Est du Sinaï, dans le golfe d’Aqaba, se trouve l’un des sites de plongée les plus connus au monde. Le célèbre Blue Hole de Dahab est une véritable attraction pour de nombreux plongeurs qui se rendent en Egypte. Avec plus de 100m de profondeur et une arche d’une trentaine de mètres de longueur, il est le théatre de drames bien trop fréquents. Beaucoup de plongeurs trop gourmands en terme de profondeur y ont laissé leur vie. C’est donc un endroit où il faut rester vigilant, et surtout ne pas dépasser ses limites. A partir de là, le Blue Hole de Dahab est un site de plongée que beaucoup peuvent fréquenter, sous réserve de pouvoir justifier d’une certaine expérience. Les plongeurs les plus expérimentés pourront s’engager à l’intérieur de l’arche au-delà de 50 m.

Plonger dans le Blue Hole au Belize

Lorsque que l’on parle de Blue Hole, c’est à dire de trou bleu, une destination vient tout de suite à l’esprit, c’est le Belize. C’est d’ailleurs le “Great Blue Hole” qui a rendu célèbre dans le monde entier ce pays pour la plongée sous-marine. Car ce petit pays d’Amérique centrale situé au sud de la péninsule du Yucatan, possède la deuxième plus grande barrière de corail de la planète, après la Grande Barrière de Corail d’Australie. Et c’est bien là tout son intérêt. Car si le Great Blue Hole a finalement plus d’intêret en terme géologique que pour la plongée en elle-même, les fonds marins du pays sont extraordinaires !

Grottes et trou bleu à Malte et Gozo

Malte est un haut-lieu de la plongée en Europe et en Méditerranée. Avec ses eaux claires et des températures clémentes, l’archipel maltais attire de nombreux plongeurs chaque année, tels que les amoureux de grottes et d’épaves. Les grottes sont en effet nombreuses dans ces fonds calcaires, et il y en a pour tous les niveaux. Les débutants pourront découvrir leurs premières sensations et les plongeurs expérimentés et plongeurs tek se feront plaisir sur des sites plus compliqués. Il y a même un Blue Hole, réputé comme l’un des meilleurs sites de plongée de Malte, juste sous la célèbre “fenètre d’Azur”, qui s’est effondrée en 2017.

Plonger dans les cénotes au Mexique

Avec tout ce qu’il a à proposer aux plongeurs, le Mexique est résolument une des grandes destinations plongée à la mode.

On va plonger au Mexique pour voir de beaux jardins coralliens typique des Caraïbes, pour approcher les requins baleines, voir les chasses d’espadons voilier, observer au plus près les requins bouledogues… et bien sûr pour vivre des sensations uniques dans les célèbres cénotes.

Plonger dans les cénotes est une étape que quasiment chaque plongeur de la planète souhaite franchir un jour !

 

Plonger dans le Dean’s Blue Hole aux Bahamas

Dans les eaux chaudes et translucides des Bahamas, le Dean’s Blue Hole a été rendu célèbre par l’apnéiste français, Guillaume Nery. C’est ici qu’il réalisa avec sa compagne Julie Gautier un de leurs premiers clips dont le succès est maintenant planétaire. Ce trou bleu est un des plus profonds du monde, et il est possible d’y plonger aussi bien en bouteille, qu’en apnée, ou tout simplement d’y faire du snorkeling, avec de bonnes chances d’y voir d’impressionnants tarpons, des tortues, des raies, ou même des hippocampes.

Si la sensation de voler au-dessus d’un immense trou bleu, ou le frisson que l’entrée dans une grotte peut provoquer, ou encore de pénétrer une cathédrale sous-marine vous attire, alors il ne fait aucun doute que vous choisirez une de ces destinations pour vos prochaines plongées ! 


Petits conseils de Miss Konfidentielle : choisir un centre PADI , vérifier l’équipement sur place, choisir son binôme, ne pas prendre de risque inutile … Eviter de prendre des photos qui aveuglent la faune (et oui !), éviter d’agiter vos palmes sans penser aux conséquences sur la faune et la flore. Protégeons au mieux l’environnement que nous visitons ! 

(1) : La narcose, aussi appelée « l’ivresse des profondeurs », est un phénomène naturel, due à un excès d’azote qui, par conséquent, agit sur le système nerveux et provoque des troubles comportementaux. En effet, en plongée, nous respirons un mélange de plusieurs gaz et la pression rencontrée en plongée va directement avoir un impact sur eux. La loi de Dalton établie plusieurs règles qui régissent ces mélanges gazeux et stipule qu’à partir d’une certaine de profondeur, chacun de ses gaz, respirés sous pression, peuvent devenir dangereux pour le plongeur. Soyez donc vigilant quant à la profondeur à laquelle vous plongez… Surtout si vous êtes amenés à dépasser les 30 mètres ! 

Sources : TribloO et Miss Konfidentielle

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.