by Valérie Desforges

Interview de Karl Joly, Directeur de Calvados Attractivité

0

Miss Konfidentielle a proposé à Karl Joly, directeur de Calvados Attractivité de partager avec nous son parcours, le bilan 2019 et les projets 2020 de Calvados Attractivité, ses loisirs. Aussitôt proposé, aussitôt accepté ! Une réactivité et un accueil bien sympathiques.

Bonjour Karl,

Racontez-nous le parcours qui vous a mené à votre poste actuel.

J’ai commencé mon parcours professionnel au sein du cabinet Grévin Développement en 2000. Ma mission était intéressante, il s’agissait de créer et mettre en place une méthodologie d’évaluation des retombées économiques des sites touristiques, ce qui était assez précurseur à cette époque. Seuls les aéroports travaillaient sur ce type d’observation.

Après 2 années, j’ai souhaité me rapprocher du terrain. C’est ainsi que je suis rentré « chez moi » dans le Nord en vue de travailler avec la Grande Bretagne sur des programmes européens visant à valoriser le patrimoine maritime.

En 2005, à 30 ans, j’ai postulé au CDT du Morbihan mais c’est le CDT de l’Ain qui m’a contacté pour le poste de directeur adjoint, responsable du développement. Ce qui était plutôt cocasse ! Avec pour objectif de revoir toute l’organisation interne au travers de la mise en oeuvre d’une démarche Qualité et la certification ISO 9001.

Cela a suscité de nombreux questionnements de fond : A quoi sert-on ? Pourquoi ?Comment ? dans des structures anciennes, assez peu remises en question dans ces années là. Cela a été passionnant ! Toute l’équipe est sortie grandie mais au bout de 5 ans, l’idée d’un nouveau challenge se faisait sentir. Un autre concours de circonstance – le départ du directeur- m’a permis de partir sur un nouveau projet avec la même équipe en tant que directeur sur une nouvelle période de 5 ans. Après 10 ans en Rhône Alpes, le besoin de se rapprocher de ma famille et de la mer s’est fait sentir.

Je souhaitais découvrir le monde des Offices de Tourisme, et c’est le CDT du Calvados qui a été le plus persuasif avec trois missions très intéressantes : – un projet de réorganisation de la structure, – la mise en place d’un projet de développement touristique pour la 8ème destination touristique de France pour les courts séjours, – l’élargissement des missions de l’agence sur un volet attractivité résidentielle.

A vous écouter, vous savez saisir les opportunités tout en suivant vos envies.
Depuis que vous êtes le Directeur de Calvados Attractivité, quelles sont vos réussites ?

Tout d’abord, il a fallu revoir notre stratégie touristique pour s’intégrer à la nouvelle Normandie réunifiée. 

Dès lors que le Calvados représente 40% du tourisme Normand et bien plus sur le Tourisme de mémoire, l’enjeu est de ne pas confondre les destinations mais bien de nous différencier. 

Pour cela, travailler sur des atouts considérables que sont : le Calvados, les produits de la mer et notamment la coquille saint Jacques, la Culture et surtout le vélo, est vraiment passionnant.
Parallèlement à ce projet, la réorganisation de l’agence, l’évolution de ses statuts pour intégrer l’attractivité dans le portefeuille d’action, mais aussi l’articulation de Calvados Attractivité dans l’organisation du Conseil Départemental, a parmi de bien remplir le plan de charge de ces presque 4 années déjà passées !

Sans parler de l’animation du club Ingénierie qui regroupe 45 départements !

Est-ce trop tôt pour solliciter votre bilan 2019 ?

Bien au contraire, c’est le bon moment !

Du point de vue touristique, le 75ème anniversaire du débarquement a engendré une saison record pour le département. En juin 2019, les hôtels ont approché le taux de 100% de remplissage avec plus d’un million de personnes présentes sur ce mois.

La saison estivale 2019 a elle aussi été très bonne pour plus de 80% des professionnels, due certainement à la météo très/trop favorable. Depuis deux ans, les effets du réchauffement climatique se font sentir et il sera nécessaire d’avoir une réflexion en vue d’adapter notre offre à ces changements.

Dans le domaine de l’attractivité, nous avons fait le choix de travailler dans deux domaines :
1 – la santé : domaine extrêmement concurrentiel actuellement entre les territoires. Il nous faut valoriser l’Université de Caen afin de fixer les futurs médecins dans le Calvados. Mais aussi attirer de nouveaux professionnels en favorisant leur installation.
2 – L’équin : filière économique majeure pour le département qui forge l’identité de notre territoire à travers une multitude de métiers dans le domaine des courses bien sûr mais aussi dans le domaine de la santé équine, de la recherche ou de l’élevage.

ainsi que vos projets pour 2020 ?

Je peux dévoiler trois sujets :

1- Renforcer nos compétences dans le domaine de la donnée touristique en construisant un DataLake afin de croiser les données à disposition et accompagner encore mieux les professionnels du tourisme dans un environnement en perpétuel mouvement.

2 – Créer un bureau d’accueil des nouveaux arrivants pour le secteur médical et équin. Sorte de conciergerie dont l’objectif est d’accompagner les familles ciblées dans leur installation.

3 – La mise en place du télétravail pour continuer l’adaptation de notre organisation aux modes de fonctionnement des nouvelles générations et une réflexion de le flex des afin de mieux utiliser nos espaces de travail.

Comment situez-vous le département du Calvados comparé à ceux de l’Eure, la Manche, l’Orne et la Seine Maritime ? Eux aussi normands.

Le Calvados est le seul département normand qui possède une frontière avec chacun des autres départements. Nous sommes en quelque sorte le coeur de la Normandie !

Département déjà très visité au travers de ses atouts développés : le tourisme de mémoire, les stations telles que Deauville, Honfleur, Houlgate, mais aussi le territoire de Guillaume le Conquérant.

Nous avons la chance de pouvoir développer une identité calvadosienne qui lui est propre. 

Une petite note personnelle avant de nous quitter ?

J’attache une grande importance à ma famille, avec mon garçon de 9 ans et ma fille de 6 ans. J’essaie de leur consacrer le plus de temps possible pour les accompagner dans leurs activités.

Mon épouse et moi avons des postes très prenant et si les différents déménagements ont aiguisé leur curiosité et leur ouverture au monde, le temps passe vite et nous avons besoin de nous retrouver en famille. Pour cela, le ski nous réunit toujours !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.