by Valérie Desforges

Les 23 recommandations de l’Organisation Mondiale du Tourisme (OMT) – 01.04.2020

#OMT #tourisme #unwto #covid19

0

L’Organisation mondiale du tourisme (OMT) a publié un ensemble de recommandations préconisant d’apporter un appui urgent et vigoureux au secteur du tourisme mondial face au défi sans précédent de la COVID-19, pour aider le secteur à se relever mais aussi à croître mieux. Ces recommandations sont la première contribution émanant du comité de crise pour le tourisme mondial établi par l’OMT, qui comprend des représentants de haut niveau de l’ensemble des acteurs du tourisme et du système des Nations Unies.

Sachant que le tourisme et les transports ont été, de tous les secteurs, les plus durement frappés, les Recommandations visent à aider les pouvoirs publics, le secteur privé et la communauté internationale à traverser, en gardant le cap, cette crise économique et sociale sans équivalent de la COVID-19.

Ces recommandations spécifiques fournissent aux pays une liste récapitulative de mesures envisageables pour permettre à notre secteur de soutenir l’emploi et aider les entreprises à risque en ce moment précis. Atténuer l’impact sur l’emploi et la trésorerie, protéger les populations les plus vulnérables et préparer le redressement doivent être nos principales priorités – Zurab Pololikashvili, Secrétaire général de l’OMT

Étant donné les réalités diverses d’un pays à l’autre et le caractère évolutif de cette crise, le document continuera d’être mis à jour.

Préparer le redressement dès maintenant

« Nous ne savons toujours pas quel sera l’impact global de la COVID-19 sur le tourisme mondial. Cela étant, nous devons soutenir le secteur maintenant et préparer son redressement, pour que ce soit un secteur encore plus fort et encore plus durable qui émerge de cette crise. Les plans et les programmes de relèvement du tourisme se traduiront par des emplois et de la croissance économique » a ajouté le Secrétaire général de l’OMT.

Les Recommandations d’action forment le premier ensemble complet de mesures que peuvent prendre les pouvoirs publics et les acteurs privés maintenant et au cours des mois difficiles qui viennent. M. Pololikashvili a souligné que « pour que se matérialise le potentiel qu’a le tourisme d’aider les sociétés et des pays entiers à se relever de cette crise, notre action doit être rapide, cohérente, unie et ambitieuse ».

Riposter aujourd’hui et préparer demain

En tout, ce nouveau guide offre 23 recommandations pratiques, rangées dans trois grandes catégories :

  • Gérer la crise et en atténuer l’impact : Les recommandations principales consistent à maintenir les emplois, soutenir les travailleurs indépendants, assurer des liquidités, promouvoir l’acquisition de compétences, et revoir les taxes et redevances et la réglementation des voyages et du tourisme. Ces recommandations sont formulées alors que se profile une probable récession économique mondiale. Étant un secteur à forte intensité de main-d’œuvre, le tourisme sera durement frappé et des millions d’emplois sont menacés, surtout ceux des femmes, des jeunes et des groupes marginalisés.
  • Mesures de relance et accélération du redressement : L’ensemble de recommandations proposées souligne l’importance de fournir des incitations financières, y compris de prévoir des politiques fiscales favorables, de lever les restrictions sur les voyages dès que la situation sanitaire le permettra, de promouvoir la facilitation des visas, et d’intensifier le marketing et d’accroître la confiance des consommateurs, dans le but d’accélérer le redressement. On y préconise également de faire une place centrale au tourisme dans les politiques et les plans d’action nationaux de redressement.
  • Préparer demain : Eu égard à la capacité exceptionnelle que possède le tourisme de tirer la croissance locale et nationale, les Recommandations appellent à mettre davantage l’accent sur la contribution du secteur au Programme de développement durable et à renforcer la résilience en tirant les enseignements de la crise actuelle. Les pouvoirs publics et les acteurs privés sont invités à mettre au point des plans de préparation et à mettre à profit cette occasion de s’engager dans une transition vers l’économie circulaire.

A propos du comité de crise pour le tourisme mondial

L’OMT a formé le comité de crise pour le tourisme mondial pour guider l’action du secteur face à la crise de la COVID-19 et pour jeter les bases de la résilience et de la croissance durable de demain. Le comité se compose de représentants des États membres et des Membres affiliés de l’OMT et de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), de l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) et de l’Organisation maritime internationale (OMI). Le secteur privé est représenté par le Conseil international des aéroports (ACI), Cruise Lines International Association (CLIA), l’Association du transport aérien international (IATA) et le Conseil mondial des voyages et du tourisme (WTTC) pour assurer une action coordonnée et efficace.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.