by Valérie Desforges

Fête de la Toussaint, le 1er novembre 2020

0

Miss Konfidentielle s’attache à participer à la transmission de notre patrimoine. La France, laïque depuis le 9 décembre 1905 (loi de séparation des Églises et de l’État), reste pour autant imprégnée par les valeurs de l’Eglise catholique. Le 29 octobre 2020, nos valeurs traditionnelles ont été une nouvelle fois violemment attaquées en l’église de Notre-Dame de l’Assomption à Nice lors d’un attentat terroriste. Le 1er novembre, date de la Toussaint, constitue une des dates majeures pour les catholiques. Alors par respect pour eux et en soutien à notre pays qui a fait et fait encore preuve de tolérance à bien des égards sans pour autant être respecté comme il le mérite, Miss Konfidentielle fera une prière.

Le 1er novembre, jour de la Toussaint, l’Église catholique célèbre tous les saints, connus ou anonymes. La fête de la Toussaint est inséparable du jour de prière pour les défunts, que l’Église commémore le 2 novembre.

✝ Devenus saints

Sont reconnus « saints » ces hommes et ces femmes dont la Passion pour Dieu a changé leur vie. Les saints sont avant tout des personnes ordinaires dont la rencontre et la fidélité à Dieu ont fait de leur vie une vie extra ordinaire. Les saints nous sont donc présentés comme des modèles, des exemples de vie.

Pour beaucoup, le chemin n’a pas été sans embûches. Ils se sont souvent battus pour rester proches de Dieu, dans la confiance et l’espérance, malgré les difficultés et les tentations.

Lorsqu’ils sont canonisés, ils sont reconnus « officiellement » par l’Eglise catholique.

✝ Le chemin des Béatitudes

Mais qu’ont-ils fait d’extraordinaire dans leur vie ? Rien moins que suivre le chemin proposé par le Christ : le chemin des Béatitudes.

L’Évangile des Béatitudes (Mt 5,1-12), lu le jour de la Toussaint, est le premier enseignement public de Jésus, c’est dire qu’il est primordial. Il éclairera toute sa mission et son ministère ! Un enseignement qui invite à la joie, à celle de l’humilité, de la justice, de la miséricorde, de la paix…

Le 1er novembre, jour de la Toussaint, est donc un jour de fête et de joie.

✝ Ils sont nombreux les bienheureux

Lorsqu’on évoque les saints, on pense aux plus grands, à ceux qui ont marqué l’histoire de l’Église : la Vierge Marie, les apôtres, saint Benoît, saint Augustin, saint François, saint Dominique, sainte Thérèse, etc.

Mais le ciel est aussi peuplé de tous les anonymes qui ont pratiqué les béatitudes. Les pauvres de cœur, ceux qui pleurent, les doux, ceux qui ont faim et soif de justice, les miséricordieux, les cœurs purs, les artisans de paix, ceux qui sont persécutés pour la justice, ceux qui sont insultés et persécutés à cause du Christ. C’est la foule immense de l’Apocalypse, la foule de ceux qui affirment que le Salut appartient à notre Dieu. Demandons leur de prier pour nous.

✝ Une communion entre le Ciel et la Terre

En communion avec les saints qui intercèdent pour nous, nous le sommes aussi avec les défunts pour qui nous prions particulièrement le 02 novembre. Dans la lumière de la Toussaint, cette journée est l’occasion d’honorer leur mémoire et d’affirmer notre espérance en la vie éternelle donnée par la résurrection du Christ.

Et pensons-nous aux saints à venir ? En effet, la sainteté n’est pas réservée à une élite ! Tout homme est appelé par Dieu à être saint, à lui faire confiance et à orienter toute sa vie dans son amour, à la lumière des Béatitudes. Selon gaudium et spes (n° 39-42), le chemin vers la sainteté est balisé par l’exercice de la charité, par l’écoute de la Parole de Dieu, par les sacrements et par la prière.

Source : Evéché de Versailles

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.