Quels sacrifices les Français sont-ils prêts à faire pour atteindre leur rêve immobilier ?

Baromètre du rêve immobilier

0

Bien’ici, premier site de recherche de biens regroupant l’achat, la location et le neuf, dévoile les résultats de son nouveau baromètre* dédié aux rêves immobiliers. Une analyse qui montre que les Français sont prêts à de nombreux sacrifices pour accéder à la propriété.

  • Plus d’1 Français sur 2 trouve qu’il est très difficile d’être propriétaire
  • 36% des Français sacrifient leur budget vacances/sorties pour accéder à la propriété
  • 57% des femmes sont prêtes à quitter leur région alors que les hommes sont contre à 51%
  • TOP 3 des régions les plus aptes à se priver pour une propriété :
  • N°1 l’Ile-de-France à 34%, N°2 PACA à 10% et N°3 Auvergne Rhône-Alpes à 9%
  • TOP 3 des régions les moins prêtes aux sacrifices :
  • N°1 la Corse à 1%, N°2 Bourgogne Franche-Comté à 3% et N°3 Hauts-de-France à 3%

Prêt(e)s à tout ?

Pour parvenir à devenir propriétaire, la grande majorité des Français est prête à faire certains sacrifices. A ce titre, les femmes sont d’ailleurs beaucoup plus volontaires que les hommes à 87% contre 76%.

Etes-vous prêt(e) à faire des sacrifices pour accéder à la propriété ?

Réponses

Femmes

Hommes

Oui

87%

76%

Non

13%

24%

 

Les Français sacrifient-ils leur budget vacances, habillement pour accéder à la propriété ?

Parmi les efforts que les Français sont capables de faire pour accéder à la propriété, la diminution du budget consacré aux vacances, aux sorties et aux loisirs arrive en tête du classement pour 33% des femmes et 38% des hommes. Ensuite, moins dépenserpour les vêtements et l’habillement est à la deuxième place (29% pour les femmes et 16% pour les hommes), suivi du budget pour les cadeaux (respectivement 14% et 12%).

Etes-vous prêt(e) à faire des sacrifices pour accéder à la propriété ?

Réponses

Femmes

Hommes

Oui

87%

76%

Non

13%

24%

 

Les femmes prêtes à partir… et les hommes ?

A la question “Seriez-vous prêt(e) à changer de département ou de région pour accéder plus facilement à la propriété ?”, les avis divergent. En effet, 57% des femmes interrogées sont prêtes à quitter leur zone géographique alors que les hommes sont contre à plus de 51%.

Seriez-vous prêt(e) à changer de département ou de région pour accéder plus facilement à la propriété ?

Réponses

Femmes

Hommes

Oui

57%

49%

Non

43%

51%

 

Propriétaires ? Si séniors !

Les Français ont même une idée précise de la tranche d’âge à partir de laquelle ils pourront accéder à la propriété. En effet, pour 25% des femmes et 24% des hommes interrogés, elle se situe entre 45 et 54 ans.

Classement des régions les plus prêtes aux sacrifices

C’est en Ile-de-France que les Français sont les plus nombreux à être prêts à faire des sacrifices pour être propriétaires. En effet, ils sont plus de 34% dans cette région, loin devant la région Provence-Alpes-Côte-D’azur avec 10%, suivie de l’ Auvergne Rhône-Alpes avec 9%. Les personnes qui vivent en Hauts-de-France (3%), Bourgogne Franche-Comté (3%) et Corse (1%), sont parmi celles les moins disposées à se priver pour devenir propriétaires.

Dans quelle région habitez-vous ?

Réponses

Pourcentages

N°1

Ile-de-France

34%

N°2

PACA

10%

N°3

Auvergne Rhône-Alpes

9%

N°4

Nouvelle Aquitaine

9%

N°5

Grand Est

8%

N°6

Occitanie / Pyrénées-Méditerranée

7%

N°7

Centre – Val de Loire

6%

N°8

Pays-de-Loire

4%

N°9

Normandie

3%

N°10

Bretagne

3%

N°11

Hauts-de-France

3%

N°12

Bourgogne Franche-Comté

3%

N°13

Corse

1%

 


*Méthodologie : sondage réalisé par newsletter durant la période du 15 juillet au 20 août 2017 auprès de 87.000 personnes inscrites sur la base Bien’ici et représentatives de la population nationale française. Profils des personnes interrogées : 51% de femmes et 49% d’hommes. Tranches d’âg es : 18-24 ans : 4%, 25-34 ans : 15%, 35-44 ans : 22%, 45-54 ans : 22%, 55-64 ans : 19%, plus de 65 ans : 18%.

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.