by Valérie Desforges

Interview de Emmanuelle Winter, femme du Tourisme passionnée par le Nouveau-Brunswick.. mais pas seulement !

0

Bonjour Emmanuelle, c’est un plaisir de vous interviewer aujourd’hui. Nous nous connaissons depuis une dizaine d’années évoluant toutes deux dans le secteur du voyage. Avec toujours une bienveillance et un professionnalisme mutuels. Le monde du Tourisme vous connait en tant que représentante de la destination touristique du Nouveau-Brunswick (Canada) sur le marché français. Mais le grand public beaucoup moins. Alors place à vous !

Tout a commencé à Paris où je suis née. J’y ai grandi. Je passais alors les vacances en Bretagne, terre d’origine dont je suis fière. Entre crêpes bretonnes, pêches et Fest-Noz, je suis à mon aise au Festival Interceltique de Lorient auquel je participe tous les ans au Pavillon Acadien. De nature sportive et fonceuse, je pratique le tennis et le ski.

Puis je me suis tournée vers les Etats-Unis. L’idée était de séjourner une année dans le Colorado, à Loveland exactement. Une année d’étude par correspondance, pour la première année de BTS Tourisme. Au programme : pratique de l’anglais et immersion totale. Une expérience inoubliable qui a sans doute changé ma vie et je remercie mes parents d’avoir eu cette bonne idée.

A mon retour du Colorado, j’ai la chance de faire mon premier stage de cinq semaines chez Nouvelles Frontières au service Amérique. J’avais reçu deux réponses, le Club Med pour distribuer des brochures et Nouvelles-Frontières pour me plonger dans les opérations. J’ai penché pour un stage riche en situations qui m’a clairement inspiré pour la suite de ma carrière. Merci à Eric Bouladou. Je décide néanmoins de finir mon BTS, et de continuer mes études en partant à Lyon en vue d’obtenir une Maitrise en Tourisme. Une année pleine de rencontres intéressantes. Je deviens la Présidente de l’AET (Association des Etudiantes en Tourisme). Après un job d’été chez Nouvelles Frontières à New York (et oui je suis fidèle et persistante), je suis rappelée pour rejoindre l’équipe, mon diplôme universitaire en poche. Je suis fière de dire que je suis la première de la promo à trouver un poste, dans le Tourisme et à l’étranger, donc je fonce !  Je signe pour 18 mois, je resterai 10 ans chez Nouvelles Frontières et 15 ans au total à New York. Je débute donc en charge des groupes, et deviens la Responsable du Réceptif avec une équipe de 16 personnes. Une belle expérience de Management. Je négociais les contrats avec les prestataires américains et gérais l’équipe du Réceptif. Un challenge que j’ai eu beaucoup de plaisir à relever. Une sacrée école !

J’ai passé les cinq dernières années à New York à promouvoir le Québec pour Destination Québec sur le marché américain. C’est là que je passe du coté Promotion et Représentation. Je découvre alors les relations presse, le tourisme d’affaires, l’organisation d’événements, la formation des agences de voyages…et je mets ainsi un pied au Canada. Merci à Yves Gentil. C’est donc en 2006 que je rentre à Paris avec mon mari et mes deux filles pour nous installer. Le Ministère du Tourisme du Nouveau-Brunswick me propose de représenter la province comme destination touristique sur le marché français, je signe pour un an, et voilà 12 ans que je poursuis ma mission avec toujours autant de passion.

2013 marque deux Trophées : le Prix de la Lauréate au Trophées de l’Association des Femmes du Tourisme et le Prix de la meilleure campagne de communication remis par le magazine L’Echo Touristique.

Quelles sont vos actualités professionnelles ?

Ma mission avec le Nouveau-Brunswick continue et reste au cœur de mes actions. Le Ministère du Tourisme poursuit son investissement en France, et il faut continuer à être malin et trouver des idées originales pour faire la différence face à la concurrence. Un bel exemple, j’organise et coordonne l’opération « L’Equipe canadienne court La Parisienne » tous les ans ce qui me remplit d’énergie pour toute l’année. Un partenariat avec le Canada, le Québec et le Nouveau-Brunswick qui rassemble les professionnelles du Tourisme à courir La Parisienne. Cette année sera la 8e Edition.

J’ai créé ma compagnie Accent Bleu Consulting, pour répondre à un appel d’offre et offrir mes services. Je ne cache pas être ouverte à toutes autres opportunités qui pourraient compléter et diversifier mon activité. J’aimerais offrir mes compétences notamment en conseils, relations presse, medias sociaux… J’ai récemment été contactée, ce qui me conforte dans l’idée de pouvoir partager mon savoir-faire et ma connaissance du marché français.

Quels sont les voyages qui vous touchent le plus ? 

Mon cœur est tourné vers l’Amérique ! Les Etats-Unis bien sûr étant de nationalité américaine. J’ai sans doute un faible pour New York et plus précisément Brooklyn; Denver et le Colorado pour la grandeur de ses paysages de Western et ses montagnes. Je suis aussi en admiration devant les paysages de Monument Valley, Bryce Canyon, Zion NP, des sites magnifiques pour ses couleurs, ses odeurs et lumières.  Bien évidemment le Canada occupe une grande place dans mon cœur, et offre des expériences et paysages grandioses, pour déconnecter, respirer à fond, se ressourcer. La rencontre avec les canadiens, mais surtout les acadiens vous marquera à jamais, et je suis sincère. J’ai toujours autant de plaisir et d’émotions à me rendre au Nouveau-Brunswick, et je recommande ce voyage – en toute objectivité. « L’acadie, les plus hautes marées au monde, la nature, la faune, et le homard à volonté ! ». Par ailleurs, j’ai été profondément marquée par l’île de Madagascar. Ce fut un voyage hors du temps, surprenant avec des moments touchants. Le bonheur. Un voyage en Argentine avec un ami du pays qui nous a guidé entre Bariloche et Buenos Aires. La découverte de l’Egypte en famille, à l’époque où le pays n’était pas encore touristique. Nous avons aimé visiter les pyramides, parcourir le souk du Caire. Des moments forts dont se souviennent encore mes filles. J’ajouterai les Maldives, à bord du Ponant. Un atoll, deux atolls, tous aussi différents les uns des autres,  des couleurs de bleus, de verts, des poissons par milliers… Je ne suis jamais partie en Asie, c’est donc prévu pour cette année !

Avez-vous une philosophie de vie ? 

La vie n’est certes pas un long fleuve tranquille mais il faut savoir savourer les petits et les grands bonheurs. J’essaie, autant que je peux faire plaisir à une personne par jour. C’est finalement assez facile. Le monde ne va pas très bien. Pensons à nos enfants et concentrons-nous sur l’essentiel. Choisissons nos batailles et prenons le temps de faire les choses, de se parler, de s’écouter, de partager. Je pense qu’il faut tout faire pour se simplifier la vie et se focaliser sur le bon côté des choses.  C’est facile à dire, mais si chacun s’y mettait un peu plus, le monde irait un peu mieux. Il ne faut jamais rien lâcher, la persévérance finit toujours pas payer.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.