by Valérie Desforges

#France : l’assurance maladie nous appelle à la vigilance

#AssuranceMaladie #France

0

Si vous avez reçu récemment des appels téléphoniques ou des emails qui vous semblent provenir de l’Assurance maladie, méfiance. Il est probable que ceux-ci soient frauduleux ! Petits rappels toujours utiles et à faire passer à votre entourage.

Des appels téléphoniques frauduleux

Selon l’Assurance maladie, il existe actuellement des campagnes de vishing (pratique criminelle d’ingénierie sociale qui consiste à communiquer avec des gens par téléphone dans le but de les frauder), usurpant le nom de l’Assurance maladie, qui laissent un message sur notre répondeur nous demandant de rappeler notre CPAM à un numéro de téléphone fortement surtaxé.

Ne donnez pas suite et retenez que seul le 3646 nous permet de joindre notre CPAM.

Par ailleurs, sachez que, lorsque l’Assurance maladie cherche à nous joindre par téléphone, le numéro qui doit s’afficher à l’écran est soit :

  • le 3646
  • le 05 53 35 62 37.

Enfin, dans le cas présent, souvenons-nous que notre interlocuteur au téléphone ne nous demandera jamais nos coordonnées bancaires.

E-mails frauduleux

Attention également aux courriels frauduleux qui ne proviennent pas de l’Assurance maladie. Il s’agit de manœuvres pour nous inciter à livrer nos données personnelles (informations médicales, numéro de sécurité sociale ou coordonnées bancaires), on parle alors de tentatives de phishing (technique utilisée par des fraudeurs sur internet pour obtenir des renseignements personnels dans le but de perpétrer une usurpation d’identité).

Ne répondez pas à ce type de courriels et supprimez-les de votre messagerie électronique. Si vous avez déjà communiqué vos données bancaires, prévenez votre banque au plus vite pour faire opposition.


Rappel :

Si vous recevez des messages non sollicités sur votre messagerie électronique, vous pouvez l’indiquer sur signal-spam

Pour signaler des contenus ou des comportements illicites sur internet, connectez-vous au site internet-signalement.gouv.fr

Source : Direction de l’information légale et administrative (Premier ministre), le 05 décembre 2018

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.