by Valérie Desforges

Connaissez-vous l’OFB ? L’Office français de la biodiversité

0

Connaissez-vous l’OFB ? De plus en plus médiatisé, l’Office français de la biodiversité (OFB) est un établissement public dédié à la sauvegarde de la biodiversité. Une de ses priorités est de répondre de manière urgente aux enjeux de préservation du vivant. Miss Konfidentielle partage pleinement le constat de l’OFB : Préserver la biodiversité, c’est aussi NOUS préserver ! 

🍃 PRESENTATION GENERALE

Créé au 1er janvier 2020 par la loi n°2019-773 du 24 juillet 2019, l’Office français de la biodiversité est sous la tutelle du ministère de la Transition écologique et solidaire et du ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation. Pierre Dubreuil en est le directeur général.

L’OFB regroupe les agents de l’Agence française pour la biodiversité (AFB) et de l’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS). Unir ces deux établissements dans la lutte pour la protection de la nature, permet de rassembler des expertises, sur les milieux aquatiques, terrestres et marins et faire front commun contre les menaces qui pèsent sur la biodiversité en France. Regrouper ces deux entités, dont les agents sont implantés sur l’ensemble de l’hexagone et les Outre-mer, c’est aussi assurer un ancrage solide dans les territoires pour agir à l’échelle locale.

Ce nouvel établissement public est responsable de 5 missions complémentaires :


🍃 COMMENT S’ORGANISE L’OFB ?

Environ 2800 agents sont répartis sur l’ensemble du territoire français en métropole et en Outre-mer. Les nombreuses missions confiées à l’Office français de la biodiversité s’articulent, au plus près des territoires.

À compter du 1er janvier 2020, Pierre Dubreuil est nommé directeur général de l’Office français de la biodiversité. Diplômé de l’École supérieure de l’Éducation nationale, Pierre Dubreuil a rejoint le Muséum national d’Histoire naturelle (MNHN) en 2001 où il exerce les fonctions de directeur des ressources humaines, secrétaire général-adjoint, secrétaire général puis directeur général de services jusqu’en 2012. Après avoir être nommé directeur général délégué de Paris Sciences et Lettres (PSL) puis directeur général de l’Institut de recherches archéologiques préventives (INRAP), il revient au MNHN en 2016 pour prendre la fonction de directeur général délégué. En 2018, il est appelé à de nouvelles fonctions par le gouvernement qui le nomme directeur général de la préfiguration de l’Office français de la biodiversité.

Les services centraux de l’OFB sont organisés sur cinq pôles nationaux : Auffargis, Brest, Montpellier, Paris et Vincennes. L’Office compte également de nombreuses implantations territoriales.

Voici l’organigramme de l’OFB


🍃 DES MOYENS AU SERVICE DE LA BIODIVERSITE

Pour remplir ses missions, l’Office s’appuie sur des équipes pluridisciplinaires (inspecteurs de l’environnement, ingénieurs, vétérinaires, techniciens, personnels administratifs, etc.) qui comptent plus de 2 800 agents répartis sur tout le territoire national.

Il s’est organisé de façon matricielle pour prendre en compte tous les milieux, en transversalité, selon une articulation à trois niveaux :

  • une échelle nationale où se définissent et se pilotent la politique et la stratégie de l’OFB (directions et délégations nationales) ;
  • une échelle régionale où s’exercent la coordination et la déclinaison territoriale (directions régionales) ;
  • des échelons départementaux et locaux, de mise en œuvre opérationnelle et spécifique (services départementaux, antennes de façade, parcs naturels marins, etc.).

Dans le cadre de son budget pour 2020, l’OFB bénéficie de 433 millions d’euros de ressources, qui lui permettent notamment de réaliser une contribution au profit des onze parcs nationaux (y compris le nouveau parc national de forêts) à hauteur de 67 millions d’euros.

Ses ressources proviennent notamment :

  • d’une contribution annuelle des agences de l’eau à hauteur de 332 millions d’euros ;
  • du prélèvement annuel sur le produit de la redevance pour pollutions diffuses au titre du plan Écophyto pour 41 millions d’euros ;
  • et d’une subvention pour charges de service public de l’État inscrite sur le programme 113 « Paysages, eau et biodiversité » de la mission « Ecologie, développement et mobilité durables » pour 41 millions d’euros.

🍃Miss Konfidentielle vous invite à suivre les actualités de l’OFB
🍃Une vidéo de présentation avant de nous quitter :

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.