by Valérie Desforges

Tourisme – Connaissez-vous Granville Terre et Mer ?

0

Comme chaque année, l’approche d’Halloween va relancer la discussion dans les maisons françaises : faut-il le fêter ? Les arguments les plus virulents opposent évidemment les enfants aux parents avec en tête de liste : manger un maximum de bonbons face à une vie saine où bouger est vital, fêter une tradition celte irlandaise face au manque d’intérêt pour le patrimoine local. Pour réconcilier les générations, la Destination Granville Terre et mer a sélectionné 5 balades à faire en famille au cours desquelles les contes et légendes liés aux sites naturels ou bâtis feront autant frissonner les enfants que les déguisements de fantômes ou sorcières. Une idée sympathique que Miss Konfidentielle vous propose d’envisager. Belle lecture !

Carolles, le giron de Satan

Surplombant la baie, à proximité de la Cabane Vauban, la Roche du Sard est aussi appelée la Chaire au Diable ou Chaise du Diable. C’est ici sur le Sentier des Douaniers, dit-on, que Satan s’assit pour assister autransport des dalles de granit de Chausey, le quartier insulaire de Granville, utilisées pour construire le Pont au Bault au sud d’Avranches.

Satan ne peut être évoqué sans parler de son implacable ennemi l’Archange Saint Michel. La légende populaire attribue l’existence de la Vallée du Lude de Carolles à un coup d’épée de Saint Michel délivrant laBelle Hélène de Champeaux des griffes du Diable. Cette dernière se serait retirée ensuite dans une île déserte où elle fut enterrée, d’où le nom de Tombe d’Hélène, devenu depuis Tombelaine, îlot situé entre le Mont-Saint-Michel et le continent.

🍃 Balade « La Vallée du Lude – 6 km – 2h30 à 3h – dénivelé + 140m – difficile

Saint-Michel des Loups, la « Pierre-au-Diable »

Les plus terre-à-terre disent que cette pierre mégalithique serait le symbole d’un culte druidique. Mais les autres disent que le Menhir de Vaumoisson, que l’on nomme « La Pierre au Diable », aurait été laissée par Satan lui-même ! Prise dans l’archipel de Chausey, initialement prévue pour la fameuse construction de Pont-au-Bault, sur la Sélune, à la vue d’un prêtre ceint de son étole, le Malin l’aurait lâchée ! Ses cinq griffes sont restées empreintes dans le granit.

🍃 Balade « Les Sous-bois de Vaumoisson » – 4,2 km et 1h30 ou 5,5 km et 2h selon l’option – dénivelé +54m – facile ou modéré selon le parcours choisi

Bréville-sur-Mer, l’enterrement sourcier

La légende veut que Saint-Hélier vécût dans une grotte sur les iles anglo-normandes. Il fut décapité par les pirates qui venaient du nord. Son corps fut retrouvé sur les rivages de Bréville-sur-Mer. Il fut décidé de l’inhumer près de l’église du village, construite entre le XIIe et le XIVe siècle, et dont la plus grande partie conserve son caractère roman d’origine. On raconte que la source aurait jailli à l’endroit même où les habitants creusèrent pour enterrer le Saint. Ainsi l’actuelle “fontaine Saint-Hélier” vit le jour. On prête à l’eau de la fontaine des vertus de guérison ophtalmique. En 1886 la fontaine fut ornée d’une grande statue de Saint-Hélier pour le vénérer.

🍃 Balade « Les Balcons en herbe » – 4,6 km et 1h30 ou 6,3 km et 2h15 selon l’option – dénivelé +28 m – facile ou modéré selon le parcours choisi

Cérences, la rivière aux âmes

D’après des croyances populaires, on raconte que des moines de Saint-Nicolas avaient été envoyés par leur supérieur chercher une cloche à Ver, une fonderie existait alors. Le courant de la rivière, la Sienne, était fort et le supérieur avait interdit à ses moines de rentrer par le gué, qui était un raccourci. La cloche ne leur paraissant pas bien lourde, les moines se sentirent plus forts que le courant et décidèrent de passer outre l’interdiction du supérieur. C’est ainsi qu’ils se noyèrent en essayant de traverser la rivière. Depuis ce jour, quand la rivière atteint le niveau où ces deux hommes se sont noyés, on peut entendre leurs âmes qui sont encore au purgatoire. Pour éviter les cauchemars aux enfants, une chanson fait référence à cette légende en laissant les moines saufs et le bruit sourd de la cloche à leur place….

🍃 Balade « La Vallée de la Chaussée » – 4,3 km – 1h30 – dénivelé +79m – facile

L’If de Saint-Ursin, l’empoisonneur

Millénaire, l’If de Saint-Ursin, près de l’église, est impressionnant par son âge mais également par sa circonférence dépassant les 10 mètres. Ce témoin géant du passé aux puissantes racines, comme tous les ifs, laisse place aux légendes les plus folles depuis la nuit des temps. Dans la mythologie grecque et romaine, l’if est dédié (comme le Saule) à Hécate, gardienne des Enfers, accordant richesse matérielle et spirituelle, honneurs et sagesse, conductrice des âmes emportées par la tempête, mais aussi déesse de l’ombre et des morts. Ses pouvoirs sont redoutables la nuit, à la lumière de la Lune à laquelle elle s’identifie et qui est considérée comme le séjour des morts. Elle relierait les enfers, la terre et le ciel. Pour les chrétiens, l’if est le symbole du lien entre le ciel et la terre et est abondamment planté aux abords des églises et dans les cimetières, en raison de sa longévité et de sa toxicité qui en interdit l’accès au bétail. Mélange de ces croyances et propriétés naturelles véridiques, la légende populaire arrive parfois à son extrême : on dit son effet si violet qu’il est nocif même pour ceux qui se sont arrêtés ou couchés sous son ombre, et souvent même, peut causer la mort.

🍃 Balade « L’Abbaye de la Lucerne-d ’Outremer » – 7,5 km – 2h30 à 3h – dénivelé +122m – difficile

Miss Konfidentielle vous invite à aller plus avant en consultant le site de l’Office de Tourisme de Granville Terre et Mer Voici les coordonnées sur place – 2 rue Lecampion, 50400 Granville – et au téléphone – 02 33 91 30 03.

Covid-19 et agenda des des événements.

#destinationgranvilleterreetmer

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.