by Valérie Desforges

Parc national de Port-Cros – Quand l’ IA vient en aide à la protection de l’environnement

1

Le Parc national de Port-Cros situé dans le Var, principalement sur la commune de Hyères-les-Palmiers, constate une forte recrudescence des actes de braconnage ou de non respect de la réglementation en matière de pêche maritime. Cette surveillance assidue jusqu’ici réalisée par patrouilles nautiques est renforcée par de nouveaux dispositifs de télésurveillance disposés dans les secteurs à enjeux. Miss Konfidentielle intéressée par l’intelligence artificielle tant pour ses atouts que ses limites, met en lumière à travers ce sujet un outil favorable à la protection de l’environnement.

Constat d’augmentation du braconnage en mer

Depuis mi-décembre 2020, les patrouilles en mer menées par les agents du Parc national de Port-Cros ont permis d’appréhender cinq contrevenants.

A Porquerolles en zone de cœur marin, les agents ont verbalisé :

  • un pêcheur de loisir en dépassement de quota d’oursins ;
  • un pêcheur pour pêche au filet dans la zone interdite du sud-est de l’île ;
  • un pécheur professionnel pour pêche dans une zone interdite à la pratique du Gangui.

A Port-Cros, c’est avec le concours de la Police Nationale que les inspecteurs de l’environnement ont procédé à l’interpellation de deux individus pris en flagrant délit de braconnage dans les eaux du Parc national.
Le premier pêchait à la ligne quand le second avait recourt à un fusil harpon. Lorsqu’ils ont aperçu les agents assermentés, ils ont tenté de dissimuler leurs prises, leurs engins de pêche et essayer de se débarrasser du fusil harpon. Le matériel ayant servi à commettre les infractions a été saisi tout comme les produits de la pêche.

Pour ces actes, les auteurs des infractions encourent chacun :

  • une peine maximale de 22 500 euros d’amende ;
  • la confiscation du matériel ayant servi à commettre les infractions ;
  • la publication à leurs frais du verdict prononcé par le tribunal ;
  • des sanctions administratives telles que des retraits d’autorisation de pêche.

La lutte contre le braconnage se renforce : patrouilles et déploiement d’un système de télésurveillance à intelligence artificielle

Plusieurs moyens sont déployés pour renforcer la surveillance comme la mise en place de patrouilles nautiques en mer, d’éco-gardes à terre et depuis peu l’installation de dispositifs de télésurveillance issue d’une technologie innovante.

Le Parc national de Port-Cros et une entreprise privée se sont associés pour développer une intelligence artificielle capable d’améliorer la gestion et la préservation des aires marines protégées.

Ce projet animé par le Pôle Mer Méditerranée vient tout juste d’être déployé dans les eaux du Parc national.

Le principe de fonctionnement est basé sur la vision et l’intelligence artificielle : une unité de vision, préalablement entraînée à reconnaître divers types d’objets flottants, est reliée à une unité de calcul capable d’analyser la situation en temps réel et d’alerter en cas de détection de comportements suspects. Une notification envoyée au gestionnaire du site sur smartphone lui permet d’optimiser et de renforcer ses capacités d’intervention, notamment en période particulièrement chargée comme la saison touristique ou dans les zones difficiles d’accès.

Le cœur de Parc national de Port-Cros, une zone interdite à la pêche

La biodiversité constitue un patrimoine d’avenir pour l’humanité. Elle est une ressource vivante qui fournit des services économiques indispensables. Le parc national de Port-Cros réglemente la pêche dans ses cœurs marins (2933 ha) qui s’étendent depuis la côte jusque 600 mètres autour des îles de Port-Cros et de Porquerolles.

La faune sauvage y trouve refuge, ce qui permet à chacun d’approcher bon nombre d’espèces tranquillisées par l’absence de dérangement à leur encontre. Le non-respect de la réglementation particulière de ces zones a un impact direct sur la faune sauvage mais est également préjudiciable à l’ensemble des citoyens car il met en péril ce patrimoine naturel commun.

En cas de doute sur la réglementation ou pour tout besoin de renseignement, les agents du Parc national invitent chacun à les contacter au 04 94 12 82 30, ceci afin de permettre à tous de découvrir sereinement les lieux exceptionnels dont ils ont la charge.

Miss Konfidentielle vous invite à découvrir le superbe Parc national de Port-Cros qu’elle apprécie, bien évidemment en respectant les lois en vigueur. 

Sentier sous-marin de la Palud sur Miss Konfidentielle © Declic Bleu Mediterranee
1 commentaire
  1. VALLE Gérard dit

    Waouh….. encore une fois….. merci Valérie.

    Vous me rappelez mes jeunes années….. en 1982, j’étais gendarme auxiliaire et ai séjourné 4 mois sur Porquerolles et îles alentours…..

    J’ai, durant les mois de juin et juillet, participé activement à la sécurisation et à la surveillance de Port-Cros et de l’île du Levant, ainsi que Porquerolles, bien sûr puisque j’y avais mon hamac…. (interdiction de dormir sur Port-Cros ou le Levant).
    Magnifiques souvenirs, Cap de Mède, Fort du Langoustier….. Plage d’argent…..

    Il n’y avait, en 1982, qu’une seule voiture sur Porquerolles : une PEUGEOT 403 break, qui n’était autre que l’ambulance du centre d’instruction des gendarmes auxiliaires….

    Je suis revenu à Porquerolles, il y a quelques années. C’est toujours très beau, mais différent…..

    J’y reviendrai : port de La Tour Fondue….. une navette et cap sur Porquerolles.

    J’y retournerai pour contempler la Biodiversité qui y règne, entendre les cigales crisser de leurs ailes dans les magnifiques pins, ou bien voir s’il reste encore quelques spécimens de couleuvres de Montpellier…. inoffensives malgré leur taille parfois impressionnante.

    Ah….. les arbres….. les arbres et moi….. une très très longue histoire….. sauvons les forêts, sauvons les arbres….

    Même si je mérite d’être surnommé Agecanonix…… j’ai un peu du “sang” d’Idefix…. ce gentil petit chien de nos amis Astérix et Obélix…. vous savez…. ? Ce petit toutou qui est malade comme un chien quand un arbre est déraciné…. !

    Respectons, respectez cette nature qui nous est tant nécessaire…..

    Souvenez-vous que nous n’héritons pas de la terre de nos ancêtres mais que nous l’empruntons à nos enfants….

    Agecanonix

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.