Laurent André, nouveau chef du Café de la Paix et du Grand hôtel InterContinental Paris

0

 

laurentandre-cafedelapaix-misskonfidentielleLe Café de la Paix connu dans le monde entier pour son décor magnifique, ses mets gourmands, la qualité de son service et son emplacement idéal (vue sur l’Opéra Garnier) s’offre un chef étoilé.

Laurent André, 48 ans, a quitté les fourneaux du Royal Monceau – Raffles Paris après sept années de collaboration afin de prendre les commandes des cuisines du Café de la Paix et de l’Hôtel InterContinental Paris Le Grand.

Défenseur passionné d’une cuisine de saison sublimée par des produits du terroir, Laurent André revisite les grands classiques du Café de la Paix. «  Pour moi, la vraie cuisine commence quand les choses ont le goût de ce qu’elles sont. La cuisine est comme une histoire d’amour. Il faut tomber amoureux des produits et puis des gens qui les font. »

Une arrivée très attendue par son Directeur Général, Christophe Laure « Laurent André est lumineux, intelligent, vif, créatif et avec une délicieuse personnalité. Il est l’un des chefs les plus doués de sa génération avec cette faculté de pouvoir orchestrer plusieurs cuisines et de les avoir étoilées ! Il s’inscrit dans ce qu’est l’hôtel InterContinental, et continuera de développer les lettres de noblesses du Café de la Paix. Laurent André revisitera les grands classiques tels que le foie gras, le tartare, la sole et la gratinée aux oignons».

Laurent André, quant à lui, se fixe pour objectif de sublimer l’identité du Café de la Paix. «  Je souhaite faire du Café de la Paix, un vrai endroit de partage et de référence en matière de gastronomie française tels que les Gnocchis de pâte à choux à la parisienne, les cuisses  de grenouilles de chez nous cuites au beurre persillé ou les escargots de Bourgogne aux herbes. Je souhaite aussi m’adresser aux Parisiens en proposant des plats plus féminins : des haricots verts en salade croquante servis avec des médaillons de homard européen et champignons de Paris émincés recouverts d’une délicate huile de noisette et de vinaigre de vin vieux. Mais aussi des œufs mimosa au crabe royal ou un blanc de volaille cuit au bouillon accompagné de légumes d’hiver ».

Souhaitons une belle réussite à ce natif du Jura qui a fait ses armes aux côtés des grands chefs Alain Chapel et Alain Ducasse !

Sources : Café de la Paix et Valérie Desforges

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.