Le guide des bonnes pratiques de l’informatique de la CPME et l’ANSSI

0

 

guide des bonnes pratiques informatiques-CGPME-CPME-ANSSI


La CGPME rebaptisée en janvier 2017
 CPME et l’ANNSI, deux grandes institutions reconnues partagent avec nous les 12 règles incontournables visant à sécuriser les systèmes d’information des petites et moyennes entreprises françaises.

En France, les problématiques rencontrées par les petites et moyennes entreprises relatives à la sécurité de leurs systèmes d’information sont nombreuses :

    • protection des fichiers clientèle,
    • des données personnelles
    • du savoir-faire technologique
    • de sécurité des systèmes de production…

Or, les TPE/PME sont confrontées au quotidien à de nouveaux risques menaçant leur intégrité, leur image et leur compétitivité : vol de données, escroqueries financières, sabotage de sites d’e-commerce.

Pour mieux appréhender les problématiques des petites structures, l’ANNSI travaille en partenariat avec la CPME riche de part son expertise terrain : ce Guide est le fruit d’une réflexion et d’échanges menés en commun.

La prévention des incidents et attaques informatiques relève souvent de réflexes simples, qui concourent à une protection globale de l’entreprise.

Le « Guide des bonnes pratiques de l’informatique » présente douze recommandations à destination des non-spécialistes, issues de l’analyse d’attaques réussies et de leurs causes.

Bonne lecture du Guide et conseil personnel, suivez de près les actualités de la CPME et de l’ANNSI !


Pour la petite histoire..

La CGPME a été créée par Léon Gingembre, industriel fabricant d’articles métalliques en octobre 1944. Elle est aujourd’hui présente dans tous les départements de France, et parfois comme structure régionale. Elle exerce de nombreux mandats patronaux auprès des CCI, des commissions départementales des impôts (CDI), de la commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées, du FONGECIF, de Pôle emploi, de la CPAM, de la CAF, de l’URSSAF, des juges consulaires ou des mandats emploi et formation notamment à l’Agefos-PME.

Ses adhérents sont des dirigeants d’entreprise qui ont investi leur propre patrimoine dans leur société.

L’actuel président de la CPME est François Asselin. Il est le successeur de Jean-François Roubaud qui avait été élu par 72 % des votants le  ; son mandat a été renouvelé en janvier 2010.

Depuis 2003, la CGPME réunit chaque année au Palais des congrès de Paris plus de 10 000 chefs d’entreprise lors de Planète PME, la journée nationale CGPME, où se déplacent souvent plusieurs ministres.

En juillet 2016, la CGPME annonce qu’elle va être rebaptisée et s’appellera la CPME (Confédération des petites et moyennes entreprises) dès l’année suivante, et rafraîchira également son identité visuelle. Ce changement de nom devient effectif au .

 

Sources : ANNSI, CPME, Wikipedia

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.