Exposition fantaisiste de Loïc Prigent au Bon Marché Rive Gauche

0

 

Jusqu’au 2 avril 2017 venez découvrir l’exposition “Entendu au Bon Marché par Loïc Prigent,” mettant en scène ce qui se dit au cœur du célèbre magasin le Bon Marché Rive Gauche. Ludique et insolite.

« Je suis allergique au beige sauf si c’est un beige hystérique »
« C’est un manteau tellement sublime dans lequel rien de grave ne peut t’arriver »
« Je peux avoir du champagne pour faire un selfie ? »
« Je cherche une lampe qui n’éclaire pas »

Voici quelques extraits des meilleures citations retenues par Loïc Prigent, journaliste, documentariste, également auteur du livre « J’adore la mode et c’est tout ce que je déteste » et qui aime beaucoup recueillir et partager ce qu’il entend. Les paroles s’en vont, les écrits restent ? Avec Loïc Prigent rien n’est moins sûr.

Pour cette exposition, il a passé beaucoup de temps à visiter le Bon Marché, écoutant les touristes, clients réguliers ou occasionnels, les vendeurs et aussi les enfants que leurs mamans ont abandonné au profit de l’essayage d’une paire de chaussures dont le talon fait un bruit sexy…

Le résultat de cette captation est hilarant, empreint d’absurdité et de fantaisie. Quelque part il a remis à sa vraie place, c’est-à-dire centrale, la parole des clients. Lorsqu’on découvre ces petites phrases,  on ne peut bien sûr s’empêcher de sourire mais ce n’est pas de la moquerie, plutôt de la bienveillance qui se dégage de ce travail documentaire.

Grâce à cette expérience, le Bon Marché Rive Gauche devient le lieu où s’illustre les divers sens du mot « commerce » : lieu de vente, c’est aussi un lieu d’échanges, extrêmement vivant, un espace collectif où s’expriment des comportements et surtout  une communication verbale spontanée. La démarche de l’exposition illustre parfaitement la relation avec autrui. La citation « C’est vous la caisse ? » est par conséquent, au-delà de sa cocasserie, particulièrement bien choisie.

A noter que personne n’est dupe : le Bon Marché Rive Gauche est un espace social bien particulier qui ne saurait être représentatif que de lui-même. C’est une sorte de quatrième dimension, le vecteur d’une ambiance propre aux grands magasins parisiens. Un monde où les basses réalités matérielles n’ont pas droit de cité.  Ici tout peut être ordre, luxe, calme et volupté comme désordre, nécessaire, ébullition et ascétisme. Plein de règles, aucune règle. Plein de codes, aucun code.

C’est pourquoi pour profiter au maximum de cette exposition et en retirer du plaisir, il suffit simplement de jouer le jeu de recevoir spontanément des paroles à l’origine volatiles prononcées tout aussi spontanément avant qu’elles ne soient sélectionnées par un journaliste c’est-à-dire par un professionnel de l’information qui sait comment capter et restituer ce qui l’entoure.

Loïc Prigent a donc retenu les meilleures citations et ce sont elles qui sont désormais inscrites en noir et blanc sur une foule d’objets composant un inventaire à la Prévert : des mugs, des t-shirts, des briquets, des totes-bags, des porte-cartes, des torchons, des cahiers mais aussi des cartes postales et des  boules à neige ( à l’approche du printemps, c’est la petite touche décalée). De 1€ à davantage, il est possible d’emmener un bout de l’exposition avec soi.

Et franchement, disons-le simplement : c’est tellement bien fait qu’on a envie de tout acheter.

Venez donc découvrir cette exposition, véritable parenthèse de bonne humeur au Bon Marché Rive Gauche désormais ouvert tous les dimanches.

Renseignements pratiques :
Le Bon Marché Rive Gauche 24 rue de Sèvres 75007 Paris
Métro : Sèvres Babylone
Page de l’évènement sur le site web du Bon Marché

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.