by Valérie Desforges

Les raisons pour lesquelles les réseaux sociaux d’entreprise développent lentement des comportements collaboratifs

Créée avec le concours du cabinet d’audit et de conseil BDO France, la chaire Intelligence RH & RSE publie le lundi 27 novembre 2017 les conclusions de sa première étude consacrée aux réseaux sociaux d’entreprise.

L’étude démontre que l’organisation de ces réseaux virtuels est presque similaire aux organigrammes et aux hiérarchies des entreprises… alors même que ces réseaux sont créés dans l’ambition de développer les interactions directes entre les salariés.

On estime que plus de 50 % des entreprises – dont 85 % de celles cotées au CAC 40 – disposent d’un réseau social d’entreprise. Le coût moyen par salarié est estimé à 5 €.

La chaire Intelligence RH & RSE a mené une étude quantitative sur plusieurs groupes composés en tout de 4 539 individus, une étude qualitative à partir de 54 entretiens et un sondage réalisé sur un échantillon de 1206 personnes.

L’organisation des réseaux reproduit fidèlement les hiérarchies déjà en place au sein des organisations. A titre d’exemple, les individus sont 8,5 fois plus actifs dans les groupes créés par leurs managers que dans d’autres.

L’étude avance plusieurs explications à ce résultat pour le moins contre-intuitif. On trouve d’abord des raisons pratiques (risques de « l’infobésité », fiabilité des informations) mais aussi un déficit de légitimité (crainte de la surveillance, difficultés dans le rapport à l’écrit…).

L’étude propose enfin une typologie des différents utilisateurs – et non-utilisateurs – de ces réseaux. L’abstract presse de cette étude en suivant le lien www.igsecoles.com/recherche/chaire-intelligence-rh-rse/


A propos de la Chaire Intelligence RH & RSE IGS-RH / BDO : Les entreprises, les individus et de multiples parties-prenantes produisent continument des informations en lien avec l’emploi, les performances, et, plus généralement, les RH. Ces informations sont variées et abondantes. Elles constituent désormais l’environnement des individus et des organisations. La Chaire a pour objectifs d’éclairer comment les individus et les organisations perçoivent, traitent, apprécient et tirent parti de ces informations RH. Elle en valorise les impacts en matière de stratégie RSE. Elle est dirigée par Jean Pralong, psychologue et docteur en sciences de gestion. La Chaire, créée en mai 2017, est financée par BDO.

A propos de l’IGS-RH : L’IGS-RH est un acteur majeur de la formation au management des Ressources Humaines. Ouverte aux étudiants de Bac +2 à Bac +5, l’école a diplômé depuis sa création 17 000cadres de la fonction RH, soit  aujourd’hui un cadre RH sur 5 en poste. Elle développe, en étroite relation avec les entreprises, une pédagogie équilibrée entre formation académique et expérienceopérationnelle. Des partenariats avec des Universités à Londres et à Madrid permettent aux étudiants d’obtenir un double diplôme et d’élargir leur champ de compétences à l’international. www.igs-ecoles.com

A propos de BDO : Cabinet de conseil, d’audit et d’expertise-comptable, BDO  accompagne les entrepreneurs d’aujourd’hui et de demain à chaque stade du développement de leur organisation.  Dans plus de 40 bureaux en France, nos équipes sont engagées aux côtés de nos clients pour contribuer à leur réussite : 96% d’entre eux se déclarent satisfaits de nos prestations. 5ème réseau mondial d’audit et de conseil, BDO regroupe plus de 68 000 collaborateurs dans 159 pays, qui mettent en œuvre des compétences pluridisciplinaires (finance, comptabilité, gestion des risques, systèmes d’information, développement durable, etc.) avec comme priorité de délivrer une qualité de service exceptionnelle à nos clients. En 2016, le chiffre d’affaires des 1400 bureaux BDO s’élève à 7,6 milliards de dollars US. www.bdo.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.