by Valérie Desforges

Repenser le tourisme : de la vulnérabilité à la résilience

#tourisme #tourism #économie #economy #JRC

@pxhere
0

Les scientifiques du Centre de recherche européen (JRC) ont cartographié les points chauds du tourisme en Europe pour chacune des quatre saisons. Puis ils ont créé un indice sur la vulnérabilité estimée des régions aux chocs dans le secteur du tourisme.

Selon ces scientifiques, une forte dépendance économique au tourisme associée à une forte concentration de touristes à une saison spécifique pourrait rendre les régions plus vulnérables aux chocs pouvant affecter le secteur, comme les crises économiques, les attentats terroristes, les catastrophes naturelles ou les changements climatiques.

Londres, Paris, Berlin, Grande Canarie, Madrid, Tenerife, Rome, Prague, Vienne et Palma de Majorque ont été identifiés comme les destinations européennes qui ont le plus reçus de touristes (nuitées) en 2016.


With travel becoming easier and less expensive, tourism has become an important economic sector in the European Union. In 2016, the EU had an estimated 40.5% market share of global international tourist arrivals.

The total contribution of the travel and tourism sector to the EU’s GDP in 2016 was 10.2%, but with strong variation between countries, ranging from more than 20% in Malta, Croatia and Cyprus to about 5% in Poland, the Netherlands and Romania.

A recent JRC study looks at patterns of tourism in Europe. Scientists combined data from Eurostat, national statistical offices and major online booking systems to map tourist density in Europe.

” We built a complete and consistent dataset for the EU of tourism density patterns, by integrating both conventional statistical data and big data sources. To the best of our knowledge, nothing of this kind has been done before, particularly for such a large geographical area as the whole of the EU “, said JRC researcher Filipe Batista.

Consultez l’article intégral sur le site de la Commission.
Consultez l’article de recherche sur Science Direct.

Source : Commission européenne – Science Hub, le 17 avril 2018

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.