by Valérie Desforges

#Livre : Trop fort les Corses, rédigé par David Raynal et dessiné par Batti

#Corse #culture #davidraynal #battìmanfurelli

0

Une vingtaine de personnalités de tous horizons telles que Marie-Claude Pietragalla, Marie Ferranti, Jean-Marie Colombani, Pascal Olmeta, Laurent Lantiéri témoignent, souvent avec humour, de leur attachement à leur île natale sous la plume de l’auteur David Raynal et les traits de crayons acérés du dessinateur de presse insulaire Battì Manfurelli.  

Le saviez-vous ? A l’adolescence, Edmond Simeoni, l’un des pères du nationalisme corse voulait devenir footballeur professionnel. Charles Bonaparte, le descendant direct de Napoléon a été élu à Ajaccio sur une liste de gauche. Avant de devenir réalisateur, Pierre Salvadori a joué la comédie et commencé par écrire des sketches. Repéré sur Internet, Battista Acquaviva a dans un premier temps, refusé de participer à l’émission The Voice.  Le vrai prénom de Robin Renucci est Daniel. A 18 ans, il a décidé d’accoler le patronyme de son papa bourguignon à celui de sa maman corse. Enfant, André Santini se promenait avant le lever du jour avec sa grand-mère dans les vergers sur un âne. Pierre-Noël Luiggi, le patron d’Oscaro a trouvé le nom de sa société en lisant les lettres d’amour de l’Empereur à Joséphine. Patrizia Poli et Patrizia Gattaceca ont chanté et fait connaître la polyphonie au monde entier lors de la cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques d’Albertville. Trop Forts les Corses, quand ils se livrent sans filtre et à la première personne, ils déplacent les montagnes et tordent le cou aux idées reçues.

David Raynal est journaliste et photographe de presse.  Auteur aux éditions Ouest-France,  il a publié deux beaux livres. Le premier, “Maurice Raynal, la bande à Picasso” nous parle des rapports de travail et d’amitié qu’entretenait son grand-père, critique d’art, avec les artistes du mouvement cubiste. Le second, “Il était une fois La Poste” évoque l’histoire de cette grande entreprise au fil de ses objets emblématiques. Il est aussi l’auteur du texte du carnet d’aquarelles de Marie-Madeleine Flambard intitulé “Petites cités de caractère en Bretagne”.

Batti Manfruelli, dit Battì, attend, le mercredi, le journal de Mickey et découvre le “Grossu Minutu” de Nicolas Carlotti dans le Provençal Corse de son père… premiers “cartoons” en 1975 dans la presse insulaire. Il est l’auteur de dessins de presse, dessins d’humour, caricatures, bandes dessinées, illustrations, affiches, publicité, sculpture…Il vit près de Bastia.

@Ouest France

 

Bonne lecture !

Trop forts les Corses
Editions Ouest-France
Format : Broché
Tarif : 14,90 €
Date de parution : 29/06/2018

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.