by Valérie Desforges

Tourisme à Berlin : 4 lieux pour tous à (re) découvrir

0

En parallèle du festival de cinéma de la Berlinale les tentations touristiques à Berlin ont été fortes. Comme toutes les capitales européennes, la ville regorge de monuments, de parcs, d’expositions à visiter. Extrêmement dynamique, elle est idéale aussi bien pour un voyage solo, en amoureux, entre amis ou en famille. Mais justement, si vous partez à plusieurs, comment concilier les envies des uns et des autres ? Voici une sélection de lieux qui combleront petits et grands. 

Musée du film à Berlin (Museum für Film und Fernsehen Berlin)

Du cinéma primitif à celui du nouveau millénaire, ce musée offre un panorama complet de l’histoire du cinéma allemand. Impossible de vous ennuyer :  sur trois étages un voyage à travers le temps, les œuvres. De la petite et grande histoire du cinéma : maquettes de plateaux mythiques de tournage, des extraits de films cultes (citons les plus connus :  M le Maudit, l’Ange Bleu ou Metropolis), présentés dans une scénographie visuelle élégante, des salles interactives, des artefacts mythiques comme les lettres d’amour de Marlène Dietrich à Jean Gabin ou encore ses costumes de scènes…

Les surprises s’enchainent pour notre plus grand bonheur.  Vous pourrez même expliquer à votre plus jeune enfant que toute star qu’elle fut, Marlène aussi avait un « doudou » : un poupon récupéré sur un tournage, devenue sa poupée mascotte qu’elle emmenait partout avec elle. Plus formelle la liste de tous les films allemands primés donne envie de se faire une toile. Une salle consacrée aux réalisateurs donne l’occasion de voir en vrai à quoi ressemble les statuettes des Oscar, des Lola, des Lion de la Mostra de Venise (récompenses attribuées aux films aux USA, en Allemagne et en Italie). Des expositions spéciales complètent cette riche exposition permanente dédiée au cinéma et à la télévision. 

Le musée Pankow (Beziksamt Pankow von Berlin Amt für Weiterbildung und Kultur)

Situé dans le quartier du Prenzlauer Berg, ce musée du patrimoine est intégré dans un espace culturel qui comprend aussi une bibliothèque. Présentant des expositions thématiques et organisant des évènements aussi variés que des cours de langues ou des projections de films, c’est un endroit paisible qui vaut le détour. Les expositions sont gratuites et de qualité, à l’image de l’exposition temporaire Der Verrat ?! Legenden der Novemberrevolution qui a lieu jusqu’au 19 mai 2019 et qui intéressera les plus grands. Cette exposition commémore les 100 ans de la révolution allemande de 1919. Un accompagnement à la visite est même proposé. 

Il est possible d’occuper les plus jeunes à la bibliothèque ou en les laissant jouer dans le terrain de jeux à côté du musée où tourniquets et bac à sable cohabitent avec une statue de félin étonnante qui évoque le Roi Lion.

Le musée Otto Weidt, atelier pour les aveugles (Museum Blindenwerkstatt OttoWeidt)

Nous connaissons tous la tragédie d’Anne Franck mais peu connaissent en France l’extraordinaire courage de cet entrepreneur allemand, qui après être devenu presque aveugle a fondé un atelier de brosses employant des salariés aveugles et parfois sourds. Loin qui de s’enrichir avec ce commerce malgré les commandes du régime nazi, Otto Weidt a utilisé son entreprise pour protéger des personnes juives. Il a sauvé la vie de certains de ses ouvriers, soutenant sans faille ses salariés déportés à qui il envoyait des colis et a même caché dans ses propres locaux des personnes menacées de déportation : on peut visiter la pièce secrète, ce qui est très émouvant. 

Ce musée, d’environ 80 mètres carrés environ, petit par la taille mais grand par les émotions qu’il suscite, raconte son histoire et celles de ses ouvriers. Des bornes interactives intéresseront les adolescents mais aussi les adultes. Loin d’être sinistre ce musée redonne foi en l’humanité, la générosité. Il est possible de réserver une visite guidée mais les cartels sont documentés si vous parlez anglais. Le musée est niché au cœur d’un quartier où se sont installés artisans d’art, artistes, salons de thé cosy et de jeunes créateurs. C’est un endroit à explorer dans une enfilade de cours, cet ensemble de rues étant un endroit agréable où flâner et où on peut même acheter des créations design.

Le vieux moulin du domaine de Sans-Souci à Postdam (Potsdam Historischen Mühle)

A Postdam il y a bien sûr l’élégant Park Sans-Souci, le Château et son Orangerie sans oublier des boutiques qui donnent irrésistiblement envie de faire du shopping. On peut passer des journées à Postdam sans jamais s’ennuyer mais si vous voulez vivre une expérience amusante, visitez le vieux moulin restauré. 

L’occasion d’en apprendre un peu plus sur le fonctionnement d’un moulin, sa fonction à travers les époques, le folklore qui entoure ce type de bâtiment et le métier de meunier. Surtout la possibilité de découvrir le mécanisme interne du moulin en grimpant dans les étages supérieurs (surveillez vos enfants et non recommandé à ceux qui souffrent de vertiges). 

Si vous avez peur de grimper tout en haut vous pourrez rester sur la passerelle et voir de près les ailes du moulin, contempler le magnifique paysage qui s’étend à perte de vue et faire de belles photos. En sus de la visite, vous avez accès à des espaces d’expositions où vous pourrez tester votre capacité à soulever de gros sacs de farine ! Nul doute que le soir « Meunier, tu dors ? » sera au programme…

Bon séjour !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.