Les 1ères Assises « Pour l’élimination des violences faites aux femmes » Jeudi 25 novembre 2021 à l’EOGN, Melun

0

 

En France, l’ampleur et la gravité des violences faites aux femmes sont particulièrement préoccupantes au regard des données d’enquête du ministère de l’Intérieur.

Dans le département de Seine-et-Marne, les données complémentaires issues du Groupe hospitalier Sud Ile-de-France et des associations liées aux violences faites aux femmes démontrent qu’il est nécessaire de réagir de manière structurée et coordonnée. A titre d’exemple, sur le territoire de Communauté d’agglomération Val de Seine (CAMVS), il est constaté une hausse de près de 27% depuis le début de la période pandémique.

Les violences faites aux femmes sont multiples (harcèlement moral, coups et blessures, féminicides …) et impactent leurs enfants, leurs proches et leur entourage.

C’est pourquoi, il apparaît pertinent et même urgent de réunir et d’informer les principaux acteurs et ce, d’autant plus, que la date du jeudi 25 novembre 2021 correspond à la « Journée internationale pour l’élimination des violences faites aux femmes ».

Comment ? En articulant les 1ères Assises autour de 3 axes :

  • Comprendre les formes de violences faites aux femmes et leur ampleur;
  • Connaitre les acteurs publics et privés et leurs actions;
  • Mobiliser et coordonner des dispositifs existants et émergents.

L’objectif de cette journée est de mettre en valeur des savoir-faire transverses du territoire dans a prise en charge des victimes.

C’est aussi l’occasion de passer un moment privilégié avec les partenaires et acteurs concernés et de coconstruire dans le cadre du Contrat Intercommunal de mobilisation et de coordination sur les violences sexistes et sexuelles (signé le 25 novembre 2019 par la CAMVS notamment).

Les 1ères Assises s’adressent aux élus et aux professionnels particulièrement ceux qui oeuvrent en matière de prévention de la délinquance et de la lutte contre les violences faites aux femmes sur le territoire de la Communauté.

PROGRAMME
Animation de la journée
Miss Konfidentielle et le CISPD

8h00-8h30 : Entrée à pied ou en voiture à l’EOGN, Ecole des officiers de la Gendarmerie nationale

8h30-8h55 : Accueil autour d’un café au Cercle Mixte

9h00-9h20 : Ouverture institutionnelle à l’amphithéâtre Moncey

  • Laurent BITOUZET, général de division, Commandant de l’EOGN
  • Dominique PELJAK, Directeur du Centre hospitalier Sud Ile-de-France
  • Béatrice ANGELELLI, Procureur de la République près le parquet de Melun
  • Isoline GARREAU, Conseillère départementale de Seine-et-Marne
  • Louis VOGEL, Président de la Communauté d’agglomération Melun Val de Seine
    Maire de Melun et Conseiller régional d’Ile-de-France
  • Lionel BEFFRE, Préfet de Seine-et-Marne

Saynete de la compagnie de théâtre Ennoia Mundi

9h25-9h35 : Propos introductifs

La lutte pour l’élimination des violences faites aux femmes nécessite un regard et une expertise particulière tant cette problématique est complexe et protéiforme. Pour débuter ces premières Assises, les animateurs présenteront intervenants et problématiques.

  • Miss Konfidentielle et Franck DENION, le Coordonateur du CISPD
    216 000 femmes âgées de 18 à 75 ans sont victimes chaque année de violences physiques et/ou sexuelles de la part de leur ancien ou actuel partenaire intime;
    102 femmes ont été tuées suite à des violences au sein de leur couple;
    23 hommes ont été tuées par leur compagne dans des situations pendant lesquelles elles se défendaient des violences subies;
    14 enfants sont décédés, tués par un parent ou beaux-parents, dans le cadre de violences au sein du couple.
    Source : Etude nationale sur les morts violentes au sein du couple, 2020.

Saynète de la compagnie de théâtre Ennoia Mundi

9h40-10h30 : Table ronde – Les types de violences à l’encontre des femmes

La violence peut prendre différentes formes : physique, psychologique, sexuelle, sexiste, cyberviolence, harcèlement, privation de ressources … L’objectif de cette table ronde est d’approfondir les différents types de violences avec des acteurs du territoire mobilisés dans la prévention des violences et la prise en charge des victimes. S’il existe des hommes ou garçons victimes de violences sexistes, notamment de violences sexuelles, mais à l’échelle mondiale, la majorité des victimes sont des femmes.

  • Darlène KOUWENHOVEN, conférencière et victime de violences psychologiques
  • Anne CHUC, Médecin, Chef de l’Unité médico-judiciaire (UMJ), Centre hospitalier Sud Ile-de-France
  • Julie PIATTI, Lieutenante-Colonelle, Officier professeur à l’Ecole des officiers de la gendarmerie nationale à Melun

Questions-réponses avec le public

10h40-11h00 : Pause-café

Saynète de la compagnie de théâtre Ennoia Mundi

11h05-11h55 : Conférence – Violences sexuelles contre les femmes, une réalité encore taboue ?

Plusieurs actions relevant du ministère de la Justice ont nécessité un nouveau cadre législatif ou réglementaire bracelet anti-rapprochement, meilleure coordination entre le civil et le pénal, reconnaissance du “suicide forcé”, suspension de l’autorité parentale etc. et le recours accru aux ordonnances de protection doit permettre d’assurer une protection plus rapide et efficace aux femmes victimes de violence. Une occasion d’évoquer les enquêtes au coeur des violences familiales ou sexuelles.

  • Agnès NAUDIN, Conférencière, Auteure, Capitaine de police anciennement à la Brigade de la protection des familles des Hauts-de-Seine (DDSP 92)
  • Choralyne DUMESNIL, Avocate au Barreau de Paris spécialisée dans le contentieux des violences sexuelles et conjugales

Questions – réponses avec le public

11h55-12h05 – Tribune : Violences sexuelles à l’international

Mieux comprendre les violences sexuelles et la prise en charge des victimes à l’échelle internationale avec un exemple de coopération entre la commune de Melun, le Groupe hospitalier Sud Ile-de-France et l’Hôpital de Panzi au Congo.

  • Brigitte TIXIER, Adjointe au maire en charge des Programmes de rénovation urbaine, de l’éco-quartier de la plaine de Montaigu et des relations extérieures.

Questions – réponses avec le public

12h05-12h30 : Echanges autour d’un apéritif

12h30-13h30 : Déjeuner au Cercle Mixte pris en charge par la CAMVS

Pièce de théâtre

13h50-14h40 : Table ronde – Les dispositifs associatifs d’aide aux victimes

Les associations sont nombreuses sur le territoire communautaire et offrent de nombreuses prestations qu’il convient de connaître.

  • Julie HEMERY, Directrice des établissements de l’association Paroles de Femmes – Le Relais
  • Sabine VADEZ, Directrice du Centre d’information sur les droits des femmes et des familles de l’Essonne (CIDFF 91)
  • Stéphanie CANIVEZ, Présidente de l’association Les maux bleus
  • Laurence ALLAERT, Infirmière du Réseau Ville Hôpital 77 Sud

Questions – réponses avec le public

14h40 – 14h50 : Pause

Saynète de la compagnie de théâtre Ennoia Mundi

14h55 – 15h50 : Table ronde – Les dispositifs portés par l’Etat et par les collectivités territoriales pour lutter contre les violences faites aux femmes

L’outrage sexiste, l’allongement du délai de prescription à 30 ans pour les crimes sexuels commis sur mineurs, le portail de signalement en ligne visant à faciliter le dépôt de plainte, le développement de prise en charge et de protection des victimes, la prise en charge globale du psycho-traumatisme, le renforcement de la présence des intervenants sociaux dans les services de police et de gendarmerie, le plan de formation des professionnels concernés, les contrats locaux de lutte contre les violences sexistes et sexuelles sont autant de dispositifs qu’il convient d’aborder.

  • Frédéric LAVIGNE, Directeur de cabinet du Préfet de Seine-et-Marne
  • Denis DEVALLOIS, Procureur de la République adjoint près le parquet de Melun
  • Antoine SALMON, Contrôleur général, DDSP de Seine-et-Marne (ou son représentant)
  • Bruno MAESTRACCI, Directeur général, Directeur du Service d’incendie et de secours de Seine-et-Marne
  • Nadia DIOP, Adjointe au maire de Le Mée-Sur-Seine en charge du sport, de la vie associative et de l’égalité entre les femmes et les hommes et Conseillère Communautaire
  • Aude ROUFFET, Adjointe au maire de Melun en charge des centres sociaux et de l’égalité entre les femmes et les hommes

Questions – réponses avec le public

16h00 – 16h15 : Interventions de clôture

  • Aude ROUFFET,  Adjointe au maire de Melun en charge des centres sociaux et de l’égalité entre les femmes et les hommes
  • Nadège BAPTISTA, Préfète déléguée pour l’égalité des chances

16h30 – 17h30 : Photo souvenir des intervenants et des invités présents autour de Madame la Préfète devant la façade du musée de la Gendarmerie nationale.
Suivie d’une visite privilégiée du musée de la Gendarmerie accueillie par son Directeur, le Chef d’Escadron Richard FILMOTTE.


Les informations pratiques :

La date limite d’inscription est le lundi 15 novembre 2021 Via Google form du CISPD

Validation de la journée par le Centre national de la fonction publique territoriale pour les policiers municipaux (FCO) et/ou certains fonctionnaires territoriaux via le code 84 F2FEM 001

Pour toute question utile : secretariatcispd@camvs.com

Se rendre à l’EOGN : Avenue du Treizième Dragons, 77000 MELUN

  • RER D – Melun
  • Bus ligne 18 – Arrêt : Pompidou
  • Melibus Ligne D – Arrêt : Jacques Amyot
  • Melibus Ligne F – Arrêt : Gendarmerie Briand

Vérification administrative, pass sanitaire, port du masque et gestes barrières seront obligatoires avant d’accéder à l’EOGN.

Plus de précisions relatives à Franck DENION et Richard FILMOTTE interviewés par Miss Konfidentielle.
Ainsi que Agnès NAUDIN interviewée par Miss Konfidentielle.


A propos de l’Ecole des Officiers de la Gendarmerie Nationale (EOGN)

L’enseignement au sein de l’École se caractérise par plusieurs pôles d’excellence reconnus en France et à l’étranger, notamment celui de l’éthique et de la déontologie.

Depuis le 1er septembre 2008, l’EOGN a intégré le Centre de formation des dirigeants de la gendarmerie (CFDG) et participe à la formation continue de tous les officiers de la gendarmerie.

Dans le but d’accompagner les officiers d’active ou de réserve vers des responsabilités de niveau de plus en plus élevé, l’EOGN organise des formations diplômantes et de préparation à l’emploi sur le site de Melun (Seine-et-Marne) et de l’École militaire à Paris.

Un remerciement à l’EOGN d’accueillir les 1ères Assises. Et au Directeur général de Gendarmerie nationale Christian RODRIGUEZ pour son soutien.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.