CRT Bretagne

Anne Gallo, Présidente du CRT Bretagne, femme d’action

2017 est l’année internationale du tourisme durable pour le développement. Cette décision de l’ONU est une vraie opportunité pour la Bretagne, déjà très impliquée dans le développement et la promotion d’offres touristiques répondant aux trois piliers de la durabilité : l’économie, le social et l’environnemental. 

Autour du Slow tourisme, des outils de communication destinés au grand public, à la presse et aux professionnels du voyage sont mis en place par le Comité Régional du Tourisme et ses partenaires. En parallèle, un travail d’accompagnement et de valorisation des professionnels du tourisme auprès des grands tour-opérateurs étrangers est effectué par le CRT.

Des outils destinés au grand public
Des correspondantes du CRT Bretagne sont basées sur 4 marchés étrangers : L’Allemagne, les Pays-Bas, la Grande Bretagne et l’Espagne. Les pages Facebook Fans de Bretagne sont animées, des newsletters grand public partent régulièrement et le site tourismebretagne.com est décliné en 5 versions étrangères ; anglais, allemand, espagnol, néerlandais et italien. Des partenariats sont mis en place avec des radios régionales en Belgique, au Pays-Bas et en Allemagne. Des séjours en Bretagne sont offerts en échange de visibilité sur les radios. Enfin, des campagnes en appui d’ouverture de lignes aériennes ou en soutien de liaisons maritimes avec les villes de Londres, Madrid, Barcelone, Amsterdam, Rotterdam et Utrecht… sont mises en place.


Sans oublier bien sûr le commissaire Dupin, ambassadeur de la Bretagne

Depuis 5 ans, Jean-Luc Bannalec, auteur de romans policiers, fait voyager les Allemands au travers de ses livres valorisant la destination : Bretonische Verhältnisse, Bretonische Brandung, Bretonisches Gold Bretonischer Stolz et Bretonische Flut sont tous des best-sellers en Allemagne. Le livre de cuisine des recettes préférées du commissaire Dupin est sorti le 10 novembre 2016.

Félicitations à Anne Gallo, Présidente du CRT de Bretagne, ses équipes et partenaires pour ce travail de valorisation de la région bretonne en vue d’attirer de nombreux visiteurs dans un contexte particulièrement compliqué sur les marchés étrangers en 2016/2017 (France en état d’urgence après les attentats, Brexit ).

 

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.