#MoMa à la Fondation Louis Vuitton – Paris

Du 11 octobre 2017 au 5 mars 2018

0

 

Quel plaisir de découvrir l’exposition Etre moderne : le MoMa à Paris sa semaine de l’ouverture alors même que le soleil se reflétait sur les vitres magistrales de la Fondation Louis Vuitton.  Une architecture qui n’a de cesse de me surprendre, et ses expositions aussi.

Un conseil, allez-y en semaine et le matin. En ayant pré-acheté votre entrée.. et tout se déroulera très vite. Queue, surveillance des bagages… et oui, entrer à la Fondation Louis Vuitton ressemble à celle d’un aéroport. Surveillance pointue pour le bien des visiteurs et des oeuvres. Je trouve cette mise ne place très bien.

Cela vous fera tout drôle de retrouver les oeuvres du MoMa si vous avez eu le privilège de les découvrir à NYC. Ici à Paris, ou plus précisément en plein Bois de Boulogne. Je dois avouer que le déroulé de l’exposition est parfait. Choix des œuvres dans des salles bien distinctes, éclairages parfaits qui font souvent défaut dans les grands musées parisiens que je ne citerais pas, fluidité des visiteurs.. je ne peux que féliciter les organisteurs.

L’exposition Etre moderne : le MoMa à Paris 

200 oeuvres transdisciplinaires sont ainsi exposées pour notre plus grand plaisir ! Leurs auteurs sont Paul Cézanne, René Magritte, Pablo Picasso, Paul Signac, Gustav Klimt, Franck Stella, Constantin Brancusi, Diane Arbus, Philip Guston, Yvonne Rainer…

En rez-de-bassin sont évoquées la période historique des collections et les options novatrices du musée à travers les chefs-d’oeuvre européens des origines de la modernité, puis l’émergence le succès d’une abstraction nord-américaine dans l’immédiate après-guerre.

Le rez-de-chaussée se focalise sur les années 1950 et 1960 autour de l’at minimal et du Pop art.

Le premier niveau marque le temps des interrogations des remises en question artistiques, politiques et sociétales formulées par les artistes à partir de la fin des années 1960.

Le dernier niveau accueille les tendances les plus contemporaines depuis les années 2000, l’ère du numérique et celle de la globalisation.

Par deux moments, en rez-de-bassin puis au premier niveau, des documents et des pièces issus des archives du MoMa permettent de retracer les grandes étapes de son histoire. Tandis que sur trois paliers, les oeuvres murales de Sol LeWitt, General Idea et Louise Lawler rythment la visite.

L’architecture de la Fondation Louis Vuitton constitue une oeuvre à elle toute seule. Il est intéressant de prendre aussi le temps de l’observer et pour terminer la visite en beauté, je vous suggère de déguster un thé au bar ou bien de déjeuner au restaurant sur place. Avec vue sur le jardin d’acclimatation !

moma-fondationlouisvuitton2017_aA noter que sont proposés des programmations culturelles, des visites et activités pour les adultes et les enfants.
www.fondationlouisvuitton.fr
Fondation LV
#fondationlouisvuitton

 


Selon Alfred H.Barr Jr, premier directeur du MoMa, le moderne désigne “le progressif, l’original, le difficile, plus que les valeurs sûres“. Actuellement engagé dans un important projet d’agrandissement de son bâtiment, le musée new-yorkais a choisi de s’associer à la Fondation Louis Vuitton pour présenter au travers de cette exposition-manifeste son défi permanent : “être moderne“.

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.